Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Agence malienne de radioprotection : 441 millions de F CFA pour Sécuriser des sources de rayonnements ionisants au Mali

L’Agence malienne de radioprotection (AMARAP) a tenu hier mercredi 27 décembre 2017, à l’ex CRES, la 16ème session de son conseil d’administration.

La dite session était présidée par M. Kamissoko Famakan, Conseiller technique au ministre de l’Energie et de l’eau, en présence du directeur général de la structure, le Dr Nakantié Koné.

L’ordre du jour de cette seizième  session  portait sur l’examen du procès-verbal de la session précédente;  des rapports d’activités de  2018. Les administrateurs ont  passé en peigne fin les différents documents soumis à leur approbation. Ils se sont également prononcés sur le budget prévisionnel 2018. Ainsi dira M. Kamissoko, que l’agence a enregistré des avancées significatives.

Il citera entre autres : la mise sous contrôle de 542 sources de rayonnements réparties dans 134 établissements ; la délivrance de 325 Autorisations aux établissements utilisateurs de source de rayonnements ionisants ; l’accomplissement de 172 contrôles (inspections), dans les établissements détenteurs de source de rayonnements ionisants ; le suivi dosimétrique d’environ 600 travailleurs affectés aux travaux sous rayonnements ionisants, dans une quarantaine d’établissements ; le suivi des conventions et traités internationaux du domaine nucléaire dont le Mali est membre.

Ainsi le budget prévisionnel est d’environ 441 millions. Ce budget en  légère hausse par rapport à l’année précédente.

Cette hausse,  selon le directeur Nakadiè Koné s’explique par le fait qu’il y’a un nouveau champ qui s’est ajouté aux activités habituelles. A ses dires leur domaine habituel  était seulement la sûreté. Maintenant le nouveau domaine  qui est la sécurité regorge de plusieurs activités.

Dans ce domaine de la sécurité nucléaire et du contrôle du territoire, l’AMARAP a élaboré et accompli plusieurs activités notamment : la révision du plan d’action sur la sécurité nucléaire en collaboration avec l’AIEA ; le démarrage des activités pour l’établissement de la carte radiologique du territoire ; et l’élaboration d’une stratégie de détection en matière de sécurité nucléaire. 

Flani SORA 

Source: lejecom  

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018