Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Forum des télécommunications et des Tics: La défense des consommateurs en point de mire

Ce rendez-vous annuel est un cadre d’échange pour mieux éclairer les consommateurs sur les procédures de régulation des télécommunications et  des Technologies de l’information et la communication

L’Autorité malienne de régulation des télécommunications et de la Communication et des Postes (AMRTP) a organisé la semaine dernière dans la salle de conférences du patronat, le Forum  des télécommunications et des Tics. Ce rendez-vous annuel initié est un cadre d’échange pour mieux éclairer les consommateurs sur les procédures de régulation des télécommunications et  des Technologies de l’information et la communication (TICs). Celui de cette année avait un caractère particulier.  Il a permis aux acteurs concernés, à savoir les consommateurs d’exposer les thèmes choisis par eux-mêmes. Il s’est agi aussi d’une présentation des résultats d’un contrôle d’audit de qualité mené par l’AMRTP.

Pour le représentant du président de l’AMRTP AbdramaneKalilHaidara, la nouveauté de ce forum 2017 est qu’un thème a été consacré à la régulation du secteur postal. Le choix de ce thème s’inscrit dans une volonté de faire de ce secteur un  tremplin  de soulagement pour les consommateurs dans nos villes et campagnes. Et AbdramaneKalilHaidara d’ajouter que ce forum a été également une aubaine pour aborder les sujets d’actualité qui demeurent préoccupants pour le consommateur. Il s’agit entre autres de: « Le mobile money: Enjeux économiques et impact sur le quotidien du consommateur »;  « Les services postaux et économie numérique: Enjeux et perspectives » et« Le plaidoyer du consommateur pour la baisse des tarifs des communications  téléphoniques et internet ».

Pour sa part, le Dr Adama Traore des Associations des  consommateurs, dira que les télécommunications restent un secteur hautement stratégique, politique et économique pour notre pays. Cela puisque le Mali a officiellement reconnu les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTICs) comme un facteur essentiel du développement durable. C’est pourquoi, à l’image de beaucoup de pays africains, le Mali a voulu faire l’usage des technologies des télécommunications et de l’internet une priorité absolue, tout en s’engageant dans la promotion des NTICS sans ingénuité. Depuis lors, il existe indéniablement, une forte volonté des pouvoirs publics à promouvoir le développement des réseaux des télécommunications qui rencontrent à présent une demande non moins négligeable de la population malienne.

Cependant, au regard des bénéfices générés par les opérateurs de téléphonie mobile, « le constat est alarmant sinon tout simplement désastreux. Pour preuve, depuis plus d’une décennie,  le régulateur malien n’a pas atteint ses objectifs d’assainissement du secteur des télécommunications avec une situation qui ne cesse de  s’empirer de jour en jour pour les consommateurs et pour l’Etat » a regretté Adama Traoré.

Représentant le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, le chef de cabinet Mme Keita Sanè Keita a soutenu que le secteur des télécommunications et des TICs trouve la solution à d’énormes soucis de développement auxquels sont confrontés notre pays. Et à l’en croire, il est aussi certain que les consommateurs,  avec le numérique, trouveront une réponse à leurs préoccupations. Etant entendu que quelques solutions ou facilitations,  n’arrêtent pas de les embarrasser et de les mettre en danger. C’est pourquoi « nous avons espoir que ce forum a été bénéfique pour les Associations des consommateurs » a affirmé le cheffe de cabinet. Avant d’ajouter que le forum a permis d’apporter des réponses aux questionnements des consommateurs, à travers des thèmes exposés.

Signalons que le forum entre l’autorité malienne de régulation des télécommunications et de la communication et des postes et les associations des consommateurs a formulé des recommandations pertinentes allant dans le sens de la défense et la protection des intérêts des acteurs concernés

Diakalia M Dembélé

Source : 22 Septembre  18 Déc 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018