Mercredi 13 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Lutte contre le tétanos maternel et néonatal au Mali : La campagne de vaccination de l’année 2017 lancée hier à Ouelessebougou

Dans le but de bouter le tétanos néonatal et maternel (TMN) hors de ses frontières ; de Contribuer à l’augmentation du taux de couverture du TMN par l’information et la négociation des populations en faveur de la vaccination des femmes de 15 à 49 ans contre le tétanos ; de sauver la vie des Mamans et des enfants qui sont les plus exposés à la maladie, le Mali et ses partenaires techniques et financiers ont inséré dans leur canevas de combat une campagne nationale de lutte contre la maladie. Celle de l’année 2017 a été lancée à Ouelessebougou par le ministre de la santé et de l’hygiène publique le professeur Samba Ousmane Sow accompagné par les soldats de la lutte contre la maladie, des partenaires techniques et financiers et des autorités administratives et coutumières de la localité.

Du 20 au 26 novembre 2017, cette vaste campagne de vaccination qui a été lancé à Ouelessebougou se déroulera dans les 33 districts sanitaires à haut risque du Mali, excepté le district de Bamako et la région de Taoudéni afin de bouter hors des frontières maliennes ces maladies qui a fait des victimes et continue d’en faire. Selon le ministre de la santé et de l’hygiène publique le professeur Samba Ousmane Sowa, Le Tétanos néonatal constitue un mal silencieux, car il touche une frange de la population à laquelle peu d’attention est accordée le plus souvent. « Cependant le tétanos constituait et continue encore de nos jours un fléau dans plusieurs contrées du monde dont la notre. En 1988, le tétanos était responsable d’environ 800 000 décès de nouveau-nés, et plus de 90 pays avaient une incidence plus élevée que la norme au niveau de leurs districts. Il représente d’ailleurs la cause de 14% de tous les décès d’enfant de moins d’un mois », a indiqué le premier responsable de la santé au Mali. Selon le ministre, le nombre de décès dû au tétanos en 2002 était estimé entre 15000 et 30000 cas. Le professeur Samba Ousmane Sowa a noté les énormes efforts fournis par le gouvernement malien et ses partenaires dans le but de l’élimination de ces maladies tout en indiquant que la présente campagne s’inscrit dans cette optique. « Elle concernera 1 791 942 femmes en âge de procréer et mobilisera en effet: 8 496 agents et vaccinateurs et que 2 064 180 doses de vaccins seront administrés pour un coût total estimé à 183 349 863 millions supportés entièrement par l’UNICEF », a-t-il dit. Félix Acheb, le représentant de l’UNICEF et Abdoul Karim Sidibé de l’Organisation Mondiale de la Santé ont rassuré le ministre de l’accompagnement sans faille de leur structure dans le but de l’éradication des maladies ciblées et dans la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Le maire de Ouelessabougou Yaya Samaké a invité les femmes de 15 à 49 ans de sa commune et de tout le Mali à sortir massivement pour se vacciner contre les maladies.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A quoi servent les sommets ?

13 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Togo: vers un dialogue?

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017