Lundi 21 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Salon International de l’Industrie Mali-Turquie Bamako 2018 : Les préparatifs vont bon train

Le choix de la Turquie d’être co-organisateur de cette première édition se justifie également par son modèle d’industrialisation pour lequel elle se positionne aujourd’hui comme référence à travers le monde

Du 06 au 08 novembre 2017,  une délégation  de la société « Uludag Exporter’s Association », mandatée  par le ministère de l’Economie de la Turquie, séjourne à Bamako en vue de discuter des détails avec la commission d’organisation, sous la houlette du ministre du Développement industriel. Dans le cadre de son statut de  co-organisatrice,  elle  s’est rendue le mercredi 08 courant au Parc des expositions de Bamako situé sur la route de l’aéroport, le site censé abriter  la 1ère Edition du Salon international de l’industrie du Mali, pour voir de visu les installations disponibles, de faire leur appréciation afin d’organiser sa participation. Sur place les préparatifs vont bon train. C’est le constat qui ressort de la visite du ministre Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim et la délégation turque, dirigée par Hasan Servet Ökten,  chargé d’affaires à l’Ambassade de Turquie au Mali.

Rappelons que, depuis la visite du Président République SEM Ibrahim Boubacar Kéita en Turquie, du 02 au 05 février 2015, les relations de coopération entre les deux  pays connaissent un regain de vitalité.  Au cours de cette visite, le Président Turc Recep Tayyip  Erdogan s’était dit disposé à accompagner le Mali, dans la relance de son économie, afin que de 40 millions de dollars, les échanges commerciaux puissent atteindre, à court terme,  les 500 millions de dollars.

En marge de sa participation à la 86ème foire internationale d’Izmir en Turquie, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, avait eu des séances de travail avec ses homologues turcs chargés de l’Economie et de l’Industrie. A cette occasion, le ministre  Mohamed Aly Ag Ibrahim, avait saisi l’opportunité  pour solliciter leur soutien et implication pour l’organisation du Salon international de l’industrie de Bamako, prévu en mars 2018, en tant que pays d’honneur. Le choix de la Turquie d’être co-organisateur de cette première édition se justifie  par la réussite de son modèle d’industrialisation pour lequel elle se positionne aujourd’hui comme référence à travers le monde.

C’est dans ce cadre que la délégation turque est venue sur place, pour non seulement discuter de toutes les questions y afférentes à une bonne organisation, mais aussi, visiter le site.  Sur place, les organisateurs maliens ont recommandé à la délégation turque de dresser un cahier de charges de tous leurs besoins techniques, logistiques et énergétiques afin d’apporter des solutions idoines.

« Nous sommes venus faire visiter à la délégation turque nos installations disponibles pour qu’elle fasse ses appréciations. Les Turcs ont une très grande expérience dans le cadre de l’organisation de ces salons. Donc ils sont là pour évaluer les installations  disponibles pour voir ensemble ce que nous pourrons faire pour répondre au standing que nous sommes fixés de faire à l’international », a déclaré le ministre.

Au cours  de la visite du site, le ministre du Développement industriel a rassuré la délégation turque que leurs promoteurs industriels trouveront au Mali tous ceux dont ils auront besoin. « Nous avons les matières premières, l’énergie  électrique et les ressources humaines », a-t-il indiqué.

La Turquie s’affirme comme un géant industriel, sollicité pour enrichir le Salon de l’industrie du Mali en termes de transferts de compétence, de technologie, d’appui et d’assistance aux normes internationales. La délégation turque a promis de tout mettre en œuvre pour ce salon puisse être couronné de succès.

Du 06 au 08 novembre 2017,  une délégation  de la société « Uludag Exporter’s Association », mandatée  par le ministère de l’Economie de la Turquie, séjourne à Bamako en vue de discuter des détails avec la commission d’organisation, sous la houlette du ministre du Développement industriel. Dans le cadre de son statut de  co-organisatrice,  elle  s’est rendue le mercredi 08 courant au Parc des expositions de Bamako situé sur la route de l’aéroport, le site censé abriter  la 1ère Edition du Salon international de l’industrie du Mali, pour voir de visu les installations disponibles, de faire leur appréciation afin d’organiser sa participation. Sur place les préparatifs vont bon train. C’est le constat qui ressort de la visite du ministre Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim et la délégation turque, dirigée par Hasan Servet Ökten,  chargé d’affaires à l’Ambassade de Turquie au Mali.

Rappelons que, depuis la visite du Président République SEM Ibrahim Boubacar Kéita en Turquie, du 02 au 05 février 2015, les relations de coopération entre les deux  pays connaissent un regain de vitalité.  Au cours de cette visite, le Président Turc Recep Tayyip  Erdogan s’était dit disposé à accompagner le Mali, dans la relance de son économie, afin que de 40 millions de dollars, les échanges commerciaux puissent atteindre, à court terme,  les 500 millions de dollars.

En marge de sa participation à la 86ème foire internationale d’Izmir en Turquie, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, avait eu des séances de travail avec ses homologues turcs chargés de l’Economie et de l’Industrie. A cette occasion, le ministre  Mohamed Aly Ag Ibrahim, avait saisi l’opportunité  pour solliciter leur soutien et implication pour l’organisation du Salon international de l’industrie de Bamako, prévu en mars 2018, en tant que pays d’honneur. Le choix de la Turquie d’être co-organisateur de cette première édition se justifie  par la réussite de son modèle d’industrialisation pour lequel elle se positionne aujourd’hui comme référence à travers le monde.

C’est dans ce cadre que la délégation turque est venue sur place, pour non seulement discuter de toutes les questions y afférentes à une bonne organisation, mais aussi, visiter le site.  Sur place, les organisateurs maliens ont recommandé à la délégation turque de dresser un cahier de charges de tous leurs besoins techniques, logistiques et énergétiques afin d’apporter des solutions idoines.

« Nous sommes venus faire visiter à la délégation turque nos installations disponibles pour qu’elle fasse ses appréciations. Les Turcs ont une très grande expérience dans le cadre de l’organisation de ces salons. Donc ils sont là pour évaluer les installations  disponibles pour voir ensemble ce que nous pourrons faire pour répondre au standing que nous sommes fixés de faire à l’international », a déclaré le ministre.

Au cours  de la visite du site, le ministre du Développement industriel a rassuré la délégation turque que leurs promoteurs industriels trouveront au Mali tous ceux dont ils auront besoin. « Nous avons les matières premières, l’énergie  électrique et les ressources humaines », a-t-il indiqué.

La Turquie s’affirme comme un géant industriel, sollicité pour enrichir le Salon de l’industrie du Mali en termes de transferts de compétence, de technologie, d’appui et d’assistance aux normes internationales. La délégation turque a promis de tout mettre en œuvre pour ce salon puisse être couronné de succès.

AMTouré

Source: 22 Septembre

AMTouré

Source: 22 Septembre

 

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Cette chronique a 10 ans

18 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

18 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019