Samedi 24 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Près de 2 millions de Maliens atteints du diabète

Les organisations de lutte contre le diabète tirent la sonnette d’alerte sur l’extension de cette maladie qui devient de plus en plus comportementale.

L’Association malienne de lutte contre le diabète a ainsi invité les autorités le 9 novembre à s’impliquer pour subventionner le traitement de la maladie qui touche maintenant 10% de la population du pays, selon une étude menée en 2018.

Cet appel a été lancé lors d’une conférence de presse entrant dans le cadre de la célébration du 14 novembre, journée internationale de lutte contre le diabète. Cette année, le thème de la journée est « femme et diabète ». Selon les organisations de lutte contre le diabète, ce thème est d’une importance capitale car les femmes jouent un rôle capital dans la société malienne.

L’implication des femmes est d’autant plus nécessaire que le diabète devient une maladie comportementale. A en croire Dr. Bah Traoré, spécialiste du diabète, les comportements alimentaires et l’inactivité contribuent à l’expansion du diabète. L’obésité qui résulte de ces comportements est surtout fréquente chez plusieurs femmes.

Il y a deux types de diabète, selon DR. Traoré, le premier type étant héréditaire. Aucune prévention n’existe pour cette catégorie. Quant au second type, il est lié au comportement et peut être prévenu en observant un mode de vie saine. La consultation d’un spécialiste de la santé est d’abord le premier geste conseillé pour le dépistage. Ensuite, les personnes sujettes à la maladie doivent faire des exercices et observer une habitude alimentaire sur le conseil du médecin.

Des signes avant-coureurs du diabète sont, entre autres, le fait de se lever dans la nuit pour uriner plusieurs fois ; boire beaucoup d’eau, manger beaucoup et perdre du poids malgré le fait de manger beaucoup. Cette année, la mobilisation doit être féminine contre le diabète qu’on peut éviter dans le cas du type 2 en faisant des exercices. Les traitements existent mais ils sont difficile d’accès pour certains.

Il convient alors que l’Etat subventionne les produits qui soignent le diabète comme l’insuline à travers une exonération. Si des mesures du genre ne sont pas prises, selon les organisations de lutte contre le diabète, il y aura des problèmes le jour où les partenaires comme Santé diabète se retirent du Mali.

Soumaila T. Diarra

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Volonté du Peuple (Rediffusion)

23 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale : développement du Sahel pour lutter contre le terrorisme

23 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018