Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Assainissement : Initiation aux technologies de traitement des boues de vidange

Pour améliorer cette situation préoccupante, l’accès à des systèmes d’assainissement adéquats est devenu une préoccupation majeure des pays en développement L’organisation, Association africaine de l’eau (AAE), à travers l’Agence nationale de gestion des stations d’épurations au Mali (ANGESEM), a organisé un atelier de deux jours en vue de renforcer les capacités de l’ensemble des acteurs impliqués dans le combat.

C’était du 3 au 5 octobre dernier au Grand hôtel de Bamako.

Ces deux jours ont été mis à profit  pour former les participants sur :  la situation de l’assainissement autonome dans la ville de Bamako ; les forces, les faiblesses et les opportunités ; les principales caractéristiques ; les objectifs de traitement et les normes ; le collecte et le transport des boues de vidange ; les filières de traitement ; les techniques de valorisation etc.

Selon M. Knout de l’ANGESEM, pour améliorer cette situation préoccupante, l’accès à des systèmes d’assainissement adéquats est devenu une préoccupation majeure des pays en développement. Et surtout ceux d’Afrique où l’assainissement autonome représente 85% de la population. C’est pourquoi, au regard de l’expérience réussie dans le programme de partenariat des opérateurs d’eau en Afrique (WP Arica, l’AAE), que ce programme de formation a été initié depuis décembre 2015, grâce à l’appui financier de la Fondation Bill et Melinda Gates (FBMG) pour une période de trois ans (2016-2018).

Selon M. Knout, cette session de formation a permis  aux participants d’appréhender les défis et les opportunités de la gestion des boues de vidange ; de connaitre le fonctionnement, les avantages, les inconvénients et les contraintes d’exploitation des différentes options technologiques de traitement ; de maitriser les conditions d’exploitation des stations de traitement, les outils de planification et les principales étapes de l’élaboration d’une étude locale.

Pour le coordinateur de l’AAE, Ives Majore Kegen, les boues de vidange sont un déchet complexe dont le choix des techniques de traitement requiert une bonne maitrise des critères de sélection de gestion efficace, d’un service de qualité et d’une bonne maitrise des coûts. Pour ce faire, il convient d’étudier les points forts et faibles des choix,  des implications techniques organisationnelles et économiques. Cela, après avoir analysé la diversité des solutions possibles adaptées au contexte local.

Au nom de l’AAE, il  a invité  l’ensemble des pays concernés par le programme à garder le cap de la mobilisation afin de bien mener les activités restantes. Celles-ci sont entre autres : les visites de Benchmark ING, auprès du mentor anglophone à Durban en Afrique du Sud ; la conduite avec succès des plans stratégiques d’assainissement ; l’élaboration du flux de matières de vidange de Bamako etc. S’agissant du Mali, le coordinateur de l’AAE pense qu’il est intéressant de mobiliser une partie des 55 milliards de F CFA pour financer le développement du secteur.

Dia Kalia M Dembélé

Source: 22 Septembre

 

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017