Samedi 21 Octobre 2017
Forum de Paris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Inscription en ligne de Campus-Mali: C’est parti pour 2017-2018

Le jeudi 7 septembre 2017, la salle de conférence du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a abrité, le lancement officiel des activités de l’année universitaire 2017-2018 des inscriptions en ligne de Campus Mali par le Ministre Assétou Founè Samaké Migan. C’était en présence des membres de son cabinet et les responsables de Campus Mali.

Le chargé de la gestion technique de Campus-Mali, Ibourahima Kéita a souligné que cette année, ils ont reparti la charge sur les étudiants pour amoindrir les efforts services de scolarité. De son point de vue, la procédure à suivre pour la préinscription est d’aller sur le site: www.campusmali.ml  et cliquer sur préinscription en ligne. «Une fois cela est fait, on demande aux nouveaux bacheliers de créer des comptes. Après cela, ils auront un identifiant et un mot de passe provisoire. Une fois le compte crée, l’étudiant doit rentrer dans son compte et déposer sa candidature en 3 formations différentes par ordre de préférence. Après cela, l’étudiant attend la confirmation des facultés où il a envoyé la demande. Si sa candidature est acceptée, on l’appelle pour venir valider son inscription», détaille Ibourahima Kéita. Avant d’appeler les étudiants à aller rapidement sur le site www.campusmali.ml pour déposer  leurs candidatures en ligne.

Il faudrait, dit-il, qu’ils s’inscrivent vite pour que le CENOU (Centre national des œuvres universitaires) puisse payer rapidement leurs bourses. Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique,  Pr Assétou Founè Samaké Migan, a souligné que la mise en place de Campus-Mali en juillet 2015 a été la première étape de leur vaste réforme de l’enseignement supérieur.

C’est une étape essentielle, dit-elle, qui simplifie et moralise les inscriptions tout en fournissant au département, des indicateurs indispensables au pilotage du système. Ce déploiement d’un système national de préinscription, indique Pr Assétou Founè Samaké Migan,a été suivi par la mise en place d’autres applications du système d’information de l’Enseignement supérieur (Siges). D’autres applications comme la gestion du patrimoine et la gestion des activités de recherche sont attendues.

Le Ministre a averti que seuls les étudiants inscrits à travers ce portail pourront avoir accès aux services des œuvres sociales et disposer des avantages offerts par les services à venir du SIGES dans le cadre du déploiement d’espaces numériques de travail, des bibliothèques numériques et des plateformes d’enseignement à distance. Avant d’expliquer que Campus-Mali a permis l’inscription de 21.991 personnes sur un total de 25.011 admis au baccalauréat de 2016 dans les universités et grande écoles du Mali, soit 86,26 %.

Le Campus-Mali, explique-telle, permet aussi la réinscription des étudiants déjà engagés dans un cursus dans l’un des établissements publics d’enseignement supérieur. Il a été souligné qu’au titre de l’année 2017-2018, 3000 nouveaux bacheliers se sont déjà préinscrits sur un total de  35.000 admis au baccalauréat de 2017. Rappelons que la mise en place de SIGES est appuyée par la coopération néerlandaise, la coopération française, et la Banque Mondiale.

Hadama B. Fofana

Source: Le républicain

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 Persian 17-10-2017 18:31
This is a topic that's near to my heart... Cheers! Where are your
contact details though?
http://theelderscrolls5skyrimevolution225.ru
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Sory I Guindo à la FEMAFOOT : « Incapable de mettre sur pied un nouveau bureau, ils se chamaillent comme des gamins. Honte à vous ! »

Monde du football malien : Un mélange de torchons et de serviettes

Le tohu-bohu qui a émaillé l'élection du nouveau bureau de la FEMAFOOT nous oblige à sortir des tiroirs un article publié en 2006 par notre confrère Sory I Guindo. A lire absolument !

Lire la suite

Blog

 Modibo Koné :« Le Mali peut créer des millions d’emplois à travers l’Agriculture » 

Pour le Malien Modibo Koné, ni le sous-développement ni le chômage ne sont des fatalités. Le soldat du développement – comme il se définit – expose dans cette interview que nous publions en trois parties, sa vision sur les réformes nécessaires à la transformation de l’Afrique. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Manifestation ton pied mon pied

19 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20  0ctobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017