Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Evacuation sanitaire : La représentation de la clinique Montplaisir de Tunisie ouverte à Bamako

«Pour les évacuations de vos malades à l’extérieur notamment en Tunisie, vous n’avez plus besoins de vous faire du souci. La Clinique Montplaisir de Tunis a désormais une représentation commerciale au Mali.

Il est situé à Kalabancoura (rouge de Bacodjicorini). Avec nous, les devis du malade sont fait gratuitement, il est transporté gratuitement à l’Aéroport pour Tunis. A son arrivée, il est accueilli sans souci par un personnel de l’Hôpital. Avec nous le Malade connait le montant de son traitement pour une période bien déterminée depuis Bamako. Donc pas de racket…», c’est l’adresse faite à l’endroit de la population malienne par Daouda Niangadou, représentant commercial de la clinique Montplaisir de la Tunisie au Mali, lors du point de presse qu’il a animé le 25 Septembre 2017, au siège de l’Agence, dont l’objectif principal était d’informer les maliens de la présence d’une agence d’évacuation sanitaire au Mali.

L’idée de créer cette représentation d’évacuation sanitaire au Mali m’est venue, dit Daouda Niagadou, car je connais beaucoup la Tunisie d’abord. Deuxièmement, j’ai constaté que beaucoup de nos malades perdent la vie banalement par faute de connaitre de quoi ils souffrent. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre cette agence sur place pour que le malade soit au courant de toute sa situation avant de se rendre en Tunisie. En somme, explique Daouda Niagandou, connaître le coût de son traitement. Notre représentation, assure Daouda Niagandou, a tous les documents nécessaires pour faire son travail. C’est à dire, l’aval des autorités à travers le département de la santé. Mieux, encore, dit-il, nous sommes en partenariat avec les Assurances Sabougnouma, Atlantique. «Nous évacuons leurs malades vers la Tunisie », déclare Daouda. Ces partenariats s’ajoutent à ceux qui prévalent entre nous et le département de la santé et l’INPS.

Nous avons mis la représentation d’évacuation sanitaire sur les fonds baptismaux depuis janvier dernier. Depuis, nous avons pu envoyer une dizaine de personnes en Tunisie pour se faire traiter. On est très satisfait du bilan enregistré d’abord. «Mais c’est un projet que nous comptons renforcer plus. C'est-à-dire, mettre en place une clinique Tunisienne de Montplaisir au Mali. C’est pourquoi, il n’y a pas d’intermédiaire entre nous ici et l’Hôpital Montplaisir. Tous est détaillé avant d’entamer tout traitement ou évacuation», conclu Daouda Nianga.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 DanaeX 06-10-2017 22:43
I see your website needs some fresh articles. Writing manually takes a lot of time,
but there is tool for this boring task, search for; Wrastain's tools for content
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017