Mardi 18 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

13ème Edition de la journée nationale de la planification familiale: Les hommes de media outillés pour mieux sensibiliser

Le 23 août dernier, la salle de conférence du ministère de la santé et de l’hygiène publique a abrité la conférence de presse en prélude au lancement de la 13ème édition de la campagne nationale de la planification familiale qui a eu lieu le lendemain au palais de la culture Amadou Hampaté Bah sous la présidence de l’Epouse du Président de la République Mme Keita Aminata Maiga.

Cette conférence de presse de la direction nationale de la santé et de l’hygiène publique visait d’informer les journalistes pour mieux  contribuer à promouvoir la pratique de la planification familiale au sein des populations dans notre pays.

Docteur Sanra Diakité, chef de division santé de la reproduction à la direction nationale, a fait un exposé luminaire sur l’état de la pratique de planification familiale et ses objectifs. Elle s’est exprimée largement sur les avantages, en mettant l’accent sur les jeunes qui se doivent s’intéresser  dans le cadre de l’atteinte des objectifs de la politique nationale de l’Etat, «  investir dans un corps saint pour un esprit saint », a-t-elle déclaré.

Elle a rappelé que cette journée nationale de la campagne de la planification familiale se déroule sur toute l’étendue du territoire nationale. L’occasion était bonne pour elle de rappeler les acquis obtenus. Mme Diakité a demandé à la presse d’être porte parole auprès des populations pour rehausser le taux de la pratique. Concernant les méthodes disponibles au Mali, cette conférence a permis, si l’on en croit beaucoup de rumeurs circulent ne sont pas fondées. Elle fonde l’espoir sur la presse y compris tous les canaux de communication de relayer l’information afin que les populations s’en approprient pour leur bien être familial. Elle a rappelé le thème de cette année, « l’engagement des jeunes pour la planification familiale constitue un soutien fort »,

Elle a expliqué le dividende démographique permet d’investir dans un corps saint pour un esprit saint, avant d’ouvrir le débat d’échange à travers des questions réponses, cet exposé a permis au public journaliste participant de savoir la planification familiale, ses méthodes et ses avantages. Plusieurs conférencières ont éclairé les journalistes, sur les sujets vifs de l’heure sans tabou sur l’aspect de l’amélioration de la santé sexuelle.

Plusieurs questions des confrères  étaient relatives à l’évolution de la planification familiale, pourquoi l’accent mis sur les jeunes, se fondant sur l’espacement de naissance, alors que la cedeao entend revoir copie en matière de la démographie, quelle approche, y a-t-elle ? Pourquoi le taux s’articule autour de 10% malgré l’implication des partenaires ONG et la campagne en permanence, après 12 éditions vécues, quel bilan aujourd’hui et quels objectifs recherchés, les effets secondaires de la planification familiale   et quelle solution pour palier au saignement de certaines femmes après la période de planification familiale ?

Dans leurs réponses, elles ont été plus claires. les conférencières qui justifient que sur le plan technique comme politique, les responsables du ministère de la santé et de l’hygiène publique font de leur mieux pour faire accepter la planification familiale par les populations, a indiqué Docteur Sanra Diakité. Mais, affirme-telle, les mariages précoces demeurent source d’exposition aux conséquences liées à la grossesse précoce. Elle rappelle que sans la presse l’objectif sera vain pour justifier la raison de cette conférence de presse.

Kadiatou Traoré (stagiaire)

Source: Le Forum

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A la recherche des «biens mal acquis», patrimoine caché du Gondwana à Mbègue

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : l'opposition maintient la pression

18 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018