Mercredi 21 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Carte biométrique sécurisée : Une carte à 6000 Fcfa à partir de Juin 2018

A l’instar des autres pays de la CEDEAO, le Mali va se doter de sa carte biométrique sécurisée. Les premières cartes seront remises aux citoyens à partir de juin 2018.

L’information a été donnée samedi dernier par Cissé Technology, l’entreprise en charge de la confection de ces cartes.

« Les Maliens seront plus sécurisés avec la nouvelle carte biométrique ». C’est l’assurance qui a été donnée à la vingtaine de journalistes par Boubacar Touré, ingénieur en informatique à l’entreprise Cissé Technology. Selon lui, cette carte qui sera valable pour cinq ans, en plus de sa fiabilité, permettra de lutter contre le terrorisme au Mali. « Le Mali est un pays en crise. Il est frappé de plein fouet par le terrorisme. Grâce à la carte biométrique sécurisée, il sera plus facile de retrouver les personnes recherchées et sur lesquelles pèsent des mandats d’arrêts » a t-il dit.

Quand à la fiabilité du système, il se veut catégorique, « nous avons la technologie nécessaire pour faire de cette carte un instrument viable. « Avec notre partenaire l’Imprimerie Nationale Française, nous avons des algorithmes d’identification très efficaces  pour permettre  une identification claire de toutes les personnes qui sont dans les bases de données ».

À partir de janvier, les travaux pour la confection de ces cartes vont débuter. Selon Boubacar Touré, ce travail va créer quelques 700 emplois. L’une des phases cruciales sera l’enrôlement des populations surtout rurales. Boubacar Touré tient à rassurer sur la couverture du territoire avec des équipes fixes et mobiles (exemple de la carte NINA) pour l’enrôlement.

Le critère d’acquisition selon l’âge est le même que pour la carte d’identité nationale actuelle, mais à la différence que cette nouvelle carte va coûter six mille francs à l’unité. Cette carte comportera également une partie électronique répondant aux normes internationales et régionales de la CEDEAO pouvant faire évoluer la carte vers de nouveaux services.

A ce titre, cette partie assurera aux citoyens les prestations de santé de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et des autres organismes de santé  concernés que sont l’Institut National de Prévoyance Social (INPS) et de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS). Dans une perspective d’opérationnalisation de la Couverture Maladie Universelle (CMU), cette carte biométrique va servir de carte d’assurer de la CANAM.

Mohamed Dagnoko

Source: Le Combat

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Droit de grève (rediffusion)

21 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Crise politique en RDC: l'Eglise déterminée

21 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018