Jeudi 20 Juillet 2017
Journée porte ouverte Binthily

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Système d’information sanitaire : LE DHIS2 EST LANCE

Ce logiciel permet d’assurer une couverture de 100% des hôpitaux et 78% des centres de santé communautaire du Mali. Le site District heath information sofware version 2 (DHIS 2) est officiellement lancé, depuis vendredi dernier au Centre Maeva Palace d’Hamdallaye ACI 2000.

Il s’agit d’une plateforme Web utilisée au Mali pour intégrer les données des différents programmes de santés et les sous-systèmes du Système national d’information sanitaire et sociale (SNISS).

La cérémonie de lancement était présidée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow, en présence de son collègue de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Traoré Oumou Touré. Y étaient aussi présents, le maire de la Commune IV, Adama Berthé, le conseiller principal en SIS de Measure Evaluation/USAID, Mamadou Alimou Barry et des représentants des partenaires techniques et financiers. Ce projet a été initié suite aux recommandations faites lors des évaluations de la deuxième phase du Programme de développement sanitaire et social (PRODESS II) et de la nécessité de renforcer Système d’information sanitaire. Il a été constaté par les spécialistes et les partenaires que notre système sanitaire est caduc et défaillant. Il fallait donc mettre en place un système adapté pour répondre aux défis des nouvelles exigences de l’environnement socio-sanitaire. Le maire a souhaité la bienvenue à tous les partenaires avant de saluer l’initiative du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

Pour le ministre en charge de la Santé, l’initiative est salutaire. « Mon département s’est investi avec la plus haute autorité et les partenaires pour mettre en route une plate forme, permettant d’améliorer la santé de tous, notamment des femmes et enfants ». Ce qui justifie la présence du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, a relevé le ministre Sow.

La couverture sanitaire du logiciel est de 100% pour les hôpitaux et 78% pour les centres de santé communautaires (CSCOM). Il faut noter aussi certaines difficultés de connexion au niveau des CSCOM, ne disposant pas de connexion internet et de l’électrification du réseau EDM.

Le processus de déploiement de ce logiciel de gestion d’information a été réalisé pendant plus de 15 mois. C’est une innovation majeure qui vient d’être fait dans la couverture sanitaire du Mali. Après avoir donné ces explications, le ministre a instruit aux techniciens de prendre toutes les dispositions afin de protéger le serveur et de sécuriser les bases de données contre les cybers attaques.

Enfin, il a exhorté tous à s’inscrire dans une dynamique de couverture totale des CSCOM, avant d’annoncer un nouveau projet qui permettra à la population malienne d’avoir un système efficace pour la gestion de sa santé : «  Le centre de vie ». Pour le représentant de l’ambassade des Etats-Unis, ce projet de santé est la continuité de plusieurs actions entreprises avec l’Etat malien, notamment dans la lutte contre le Vih/sida, le paludisme, la fièvre hémorragique à virus Ebola, entre autres. Ce logiciel révolutionnaire dans le domaine de la santé, contribuera à assurer une meilleure exploitation de l’information sanitaire à tous les niveaux et un partage sécurisé des données avec les utilisateurs a conclu le partenaire américain.

Les administrateurs ont fait une démonstration sur l’efficacité du logiciel. Pour le représentant de la plate forme, Drissa Sanogo, ce logiciel permet d’améliorer la qualité de nos données sanitaires et améliore la communication sur les indicateurs de la santé. «  Cette approche de planification doit être renforcée pour que le Mali puisse faire face à un système de santé très amélioré, a souligné Mamadou Alimou Barry. Ce lancement a été fait sous les belles notes de l’Ensemble instrumental national du Mali.

Amadou SOW

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Diplômés pistonnés (Rediffusion)

20 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La santé des chefs d'Etat: un secret médical?

20 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017