Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

18 E quinzaine de l’environnement : Le président Issaka Sidibé lance les activités à Mopti

Le président de l’Assemblée nationale a lancé hier les activités de la 18 è édition de la Quinzaine de l’Environnement dans la Venise malienne, situé à environ 461 km de la capitale.

Prévu du 5 au 18 juin prochain, le lancement de la 18 è édition de la Quinzaine de l’Environnement a mobilisé autour du président de l’Assemblée nationale,  Issaka Sidibé, parrain de l’événement, plusieurs membres du gouvernement avec à sa tête le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable. Il coïncide avec les festivités de la  Journée mondiale de l’environnement célébrée tous les ans le 5 juin qui a comme thème : « Rapprocher les gens de la nature, dans la ville et sur terre, des pôles à l’équateur ».

La Quinzaine de l’Environnement est une campagne de communication pour le changement de comportements, organisée par l’Agence de l’environnement et du développement durable (AEDD) sous l’égide du ministère de l’Environnement et du Développement durable. Il s’agit à travers diverses activités de développer un espace de partenariat et festif en vue de préserver  notre patrimoine naturel commun, en relevant les défis de la diversité, de l’érosion, de la diversité biologique, de l’insalubrité, de la gestion écologique des déchets, du  contrôle des pollutions et du réchauffement de la planète ; de renforcer l’engagement collectif et individuel par l’adoption de comportements adéquats nécessaires à l’amélioration de la qualité du cadre de vie et de notre environnement.

Le président de l’AN, parrain de l’événement, Issaka Sidibé, a démontré l’importance de la Quinzaine de l’Environnement et assurera qu’un traitement de choix sera toujours  réservé aux projets de loi relatifs à la protection de l’environnement. Fort de l’importance des questions environnementales, il est érigé une commission des Objectifs du développement durable (ODD) pour le suivi des politiques publiques, a précisé M. Sidibé. Il a évoqué plusieurs projets de loi adoptés par l’A.N notamment le projet de loi portant création de la Grande Muraille verte et la politique d’assainissement de la ville de Bamako, etc.

Le représentant des Partenaires techniques et financiers (PTF), Maleye Diop, a réitéré l’engagement des PTF du Groupe thématique environnement et changements climatiques à accompagner le gouvernement pour soutenir ses efforts pour une gestion plus durable  des ressources naturelles, du cadre de vie, pour la lutte contre les pollutions et les nuisances de toutes sortes.

Le ministre Kéita Aïda M’Bo a remercié le président de l’Assemblée nationale pour avoir accepté de parrainer l’événement et pour les efforts consentis dans le cadre de l’adoption des projets de lois en faveur de la protection de l’environnement. Il a remercié également les PTF pour leur accompagnement. Elle a évoqué la problématique du braconnage des éléphants du Gourma lié à la situation sécuritaire de la zone. Le MEADD a abordé les difficultés d’assainissement et d’eau potable de la ville de Mopti. Elle a invité à une prise de conscience pour résoudre cette problématique d’assainissement de la ville.

Cette cérémonie de lancement a permis de lancer deux importants concours notamment le concours quartier propre pour les 11 quartiers de la Venise et le concours village propre pour les 139  villages de 6 six cercles de Mopti.

Les activités se poursuivront jusqu’au 18 juin sur toute l’étendue du territoire.

O.D

Source : L'Indicateur du Renouveau 6 Juin 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018