Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Bamako ville propre : La Commune VI vise le meilleur prix

Le conseil communal de la Commune VI du district de Bamako a offert jeudi 1er juin 2017 des kits d’assainissement aux onze quartiers de la commune. D’une valeur de plus de 7 millions de F CFA, l’initiative s’inscrit dans le cadre du concours Bamako ville propre.

Cent dix brouettes, des matériels de stock temporaire de déchets ménagers et de pelles nécessaires sont entre autres kits sanitaires que les quartiers de la Commune VI du district de Bamako ont reçus hier des mains du maire, Alou Coulibaly. 

Selon le maire, par cette opération, la Commune VI entre officiellement dans la compétition du concours de Bamako ville propre, lancée par les autorités nationales. Et pour se rassurer d’avantage, ajoute-il, le conseil communal met à la disposition de la population les ressources disponibles.

“L’objectif du concours est non seulement d’encourager les acteurs sociaux dans leur mission mais changer le comportement des citoyens vis-à-vis de l’environnement. Il faut que l’assainissement soit une réalité dans tous les quartiers. Les zones de pointe sont pour le moment les écoles, les commissariats de police, les brigades de gendarmerie, les structures socio-sanitaires et les espaces publics”, précise le maire Coulibaly. Et d’ajouter que la campagne s’étend sur un mois.

“L’assainissement n’est pas une question de moyen, il doit être un comportement de tous les jours. Nous voulons instituer une journée de salubrité chaque mois et encourager les personnes qui se feront remarquer dans leur quartier. Nous souhaitons vraiment l’adhésion de la population à notre démarche…”

Mamadou Kéita, bénéficiaire de kits, apprécie l’initiative des autorités communales pour la protection de l’environnement. Le président du comité de gestion du marché, Diotié Togola,  indique que la question d’assainissement est d’abord une volonté patriotique.

“Nous devons contribuer aux attentes de la politique d’assainissement et nous inscrire désormais dans une dynamique d’appui de ressources humaines à la mairie. Même si la question financière est importante dans l’évacuation, l’investissement demeure une arme efficace. Et c’est ce qui est notre capacité”, commente-t-il, ajoutant que l’initiative permet d’évacuer plusieurs dépôts d’ordures. A ce rythme, le conseil communal relèvera, sans nul doute,  le pari de l’assainissement, assure-t-il.

Il lance un appel de soutien aux partenaires de la mairie, notamment les organisations de la société civile, à mener à bien les opérations.

Bréhima Sogoba

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018