Dimanche 23 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Quinzaine de l’environnement : Mopti capitale de l’environnement

Pour préserver la nature, le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable et ses partenaires ont lancé hier la 18e édition de la Quinzaine de l’environnement, prévue du 5 au 18 juin prochains à Mopti.

La conférence était présidée par le chef du cabinet du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Gologo Aminata Diarra. Selon elle, la Quinzaine de l’environnement est une campagne de sensibilisation  qui s’inscrit dans la continuité. Deux thèmes évocateurs seront débattus pour rapprocher la population de la nature.

L’objectif visé, selon les acteurs, “est la restauration des terres et l’arrêt du commerce illicite  de la biodiversité et la destruction de nos terres”, a affirmé Mme Gologo Aminata Diarra.

La  lutte contre ce fléau est un cri majeur pour le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, a-t-elle ajouté. Elle a invité les Maliens à préserver nos terres et demandé l’implication de tout un chacun.

La directrice adjointe de l’AEDD, Mme Makalou Awa Anoune Mare, a déclaré que cette Quinzaine est un  évènement phare “car il y aura une campagne d’échange, de concertation sur les problèmes fondamentaux”.

Adama Diabaté

Stagiaire

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur contre la société civile (Rediffusion)

21 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

21 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017