Samedi 23 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Quinzaine de l’environnement : Mopti capitale de l’environnement

Pour préserver la nature, le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable et ses partenaires ont lancé hier la 18e édition de la Quinzaine de l’environnement, prévue du 5 au 18 juin prochains à Mopti.

La conférence était présidée par le chef du cabinet du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Gologo Aminata Diarra. Selon elle, la Quinzaine de l’environnement est une campagne de sensibilisation  qui s’inscrit dans la continuité. Deux thèmes évocateurs seront débattus pour rapprocher la population de la nature.

L’objectif visé, selon les acteurs, “est la restauration des terres et l’arrêt du commerce illicite  de la biodiversité et la destruction de nos terres”, a affirmé Mme Gologo Aminata Diarra.

La  lutte contre ce fléau est un cri majeur pour le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, a-t-elle ajouté. Elle a invité les Maliens à préserver nos terres et demandé l’implication de tout un chacun.

La directrice adjointe de l’AEDD, Mme Makalou Awa Anoune Mare, a déclaré que cette Quinzaine est un  évènement phare “car il y aura une campagne d’échange, de concertation sur les problèmes fondamentaux”.

Adama Diabaté

Stagiaire

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017