Vendredi 17 Novembre 2017
Event Pirogue

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Electricité en milieu rural : Le combat de l’AER-Mali et ses partenaires

Un vaste projet de promotion de la production d’électricité durable grâce aux techniques hybrides va couvrir 15 villages dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et Mopti. En dépit des efforts déployés par l’AMADER, au Mali, 65 pour cent de la population malienne vivent en milieu rural et seuls 15 pour cent ont accès aux services d’électricité.

Selon les études, pour électrifier plusieurs villages au moyen de la production à base de gasoil, il faudra beaucoup de temps pour qu’elle fournisse des services aux 9000 villages maliens. Ainsi pour promouvoir la mise en place de petits réseaux d’énergies renouvelables/mini-réseaux utilisant l’énergie photovoltaïque (PV) en vue d’assurer l’électrification rurale hors réseau, l’Agence des énergies renouvelables du Mali (AER-Mali) et ses partenaires techniques et financiers ont mis en place un vaste projet dénommé : « Promotion de la production d’électricité durable dans les zones rurales du Mali grâce aux techniques hybrides ».

Le lancement du projet a eu lieu le mercredi 24 mai 2017 à l’ex-CRES. C’était sous la présidence du représentant du ministre de l’Energie et de l’Eau, M. Tinzana Coulibaly qui avait à ses côtés le DG de l’AER-Mali, Dr Souleymane Berthé et le représentant du PNUD, Oumar Tamaboura.

Financé à hauteur de 25 171 137 de dollars américains, soit plus de 14 milliards 600 millions de FCFA en espèces et en nature, ce projet concerne 15 villages repartis entre les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et Mopti pour un délai d’exécution de 4 ans.

Il a pour objectif d’améliorer l’accès des populations rurales à une énergie propre et durable tout en favorisant la réalisation des activités génératrices de revenus et de contribuer à réduire les émissions croissantes de gaz à effet de serre grâce à la promotion de mini-réseaux fonctionnant à l’aide d’énergies renouvelables photovoltaïques dans un système hybride avec des plateformes multifonctionnelles. Son système consiste à assurer l’électrification rurale hors réseaux pour les petits villages dont la population se situe entre 500 et 2 000 habitants.

Selon le Directeur général de l’AER-Mali, Dr. Souleymane Berthé, le projet comprend des plateformes multifonctionnelles composées d’un moteur 12 CV ou 8,8KW avec 12 litres de gaz oil par heure ; un moulin à céréales de 5 KW avec une capacité de production de 150 Kg de céréales par heure ; une décortiqueuse de 7,5 kW avec une capacité de décorticage de 150 Kg par heure ; une charge batterie de 12 V-60 AH ; un alternateur de 7,5 kW ; un poste de soudure et une presse à huile.

Pour sa part, le représentant du ministre de l’Energie et de l’Eau a mis l’accent sur les maux dont souffre le secteur de l’énergie à savoir la grande dépendance vis-à-vis des produits pétroliers, l’importance excessive de la consommation annuelle du bois énergie, et le faible niveau de valorisation du potentiel national en énergies renouvelables.

Daniel Kouriba

Source : 22 Septembre  29 Mai 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Catalogne - la « demoncratie » en danger !

Suite à la violation du droit des Catalans à l'autodétermination et au coup d'état perpétré contre les dirigeants catalans démocratiquement élus, le Chef de village africain lance un appel à la raison en direction du pouvoir dictatorial ex-bagnole et averti qu'il ne tolère pas de désordre aux portes de l'Afrique. Arrêtez vos enfantillages antidémocratiques!!!

Lire la suite

Blog

 Marcel-M. MONIN : « La démocratie n’est pas gênante » 

Les sociétés « démocratiques » sont des sociétés dans lesquelles (entre autres) les principaux décideurs émanent directement ou indirectement de l’élection (1). L’élection donne ensuite une légitimité à celui qui doit son poste au vote et une légitimité  à ce que fera ce dernier (2). Elle le protège également -sauf exceptions - (soit en droit, soit en fait) des juges. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'armée encore et toujours

17 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

17 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017