Vendredi 28 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Grève illimitée des agents de la santé : Les CSCOM et mutuelles de santé se désolidarisent

Dans un communiqué qui nous est parvenu hier, le président de la Fédération nationale des associations de santé communautaire (Fénascom) invite les Associations de santé communautaire (Asaco) et les mutuelles de santé à la reprise immédiate des services dans leurs centres de santé.

Dans un communiqué datant du 8 avril 2017, le président de la Fénascom, Yaya Zan Konaté, présente d’abord ses excuses aux usagers des CSCOM et des Centre de santé de mutuelle (CSM) pour les désagrément occasionnés par la grève illimitée des agents de la santé, du développement social et de la promotion de la famille, en exécution depuis le 9 mars.

« Peut-on ignorer, aujourd’hui le fait que les communautés organisées en ASACO et des mutuelles de santé créent et gèrent leurs CSCOM et CSM qui sont des structures privées à but non lucratif ? », s’interroge Yaya Zan Konaté, président de la Fénasco.

M Konaté assure les populations de la totale mobilisation de ses membres et des démembrements pour la reprise des services effectifs par les agents recrutés sous fonds propre des Asaco et des mutuelles de santé, afin de minimiser les désagréments causés par la grève illimitée.

«Je réaffirme que cette grève illimitée ne concerne pas les personnels recrutés sur fonds propre des Asaco et des mutuelles de santé. Ainsi il est demandé à toutes les Asaco et mutuelles de santé, de reprendre immédiatement le service effectif dans leur CSCOM et CSM», a ordonné le Yaya Zan Konaté, président de la Fénasco.

M Konaté a rassuré que le remplacement du personnel nécessaire payé sous d’autres fonds, ne serait-ce que de façon temporaire.

M.D.

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

27 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Guinée: vers un troisième mandat d'Alpha Condé?

27 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017