Vendredi 28 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Lutte contre la tuberculose au Mali : Les chiffres alarmants !

Au Mali, la tuberculose demeure un problème de santé publique avec une incidence estimée à 57 cas pour 1000 et 10000 cas nouveaux sont attendus. Déjà, 7038 cas de tuberculose toutes formes confondues ont été notifiés en 2016 contre 4407 cas en 2015.

Pour faire face à cette situation très alarmante de la tuberculose dans notre pays, le Programme National de Lutte contre la maladie a organisé le 5 avril dernier au CFD, une journée d’orientation sur la tuberculose à l’intention des leaders religieux, des tradipraticiens et des herboristes.

L’objectif de la rencontre était d’expliquer aux participants les conséquences de la tuberculose qui tue plus que le SIDA  au Mali et de partager avec eux, la situation épidémiologique de la maladie et de sa prise en charge communautaire.

« La tuberculose est une maladie curable mais les efforts que nous déployons actuellement pour dépister, traiter et guérir les personnes qui contractent la maladie ne suffisent pas », a constaté Bakary Konaté, coordinateur du  Programme National de Lutte contre la Tuberculose.

En effet, pour réduire la transmission de la maladie au sein de la population, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique à travers le PNLT a élaboré un plan stratégique national 2015-2019 de lutte contre la tuberculose. Pour lutter contre la tuberculose, ce plan préconise un changement positif de comportement en faveur du dépistage précoce de la maladie chez l’enfant.

En outre, il offre aussi des opportunités pour apporter les connaissances nécessaires à la population malienne en vue de rehausser le taux de dépistage et de sensibiliser les communautés sur la détection précoce des cas présumés de tuberculose.

Adama Dao

Source: Tjikan

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

27 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Guinée: vers un troisième mandat d'Alpha Condé?

27 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017