Samedi 21 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

ANGESEM : L’hôpital de Sikasso enfin doté d’une station de traitement des eaux usées

Le ministre de l’Environnement, de l‘Assainissement et du Développement durable, Mme Kéïta Aïda M’Bo, a visité la semaine dernière la station de traitement des eaux usées de l’Hôpital de Sikasso. D’une capacité de traitement de 350 m 3/jour, cette infrastructure sanitaire a coûté près de 400 millions de F CFA.

Au cours de son séjour pour la restitution de la Cop22 dans la 3è région Sikasso les 3 et 4 avril derniers, le ministre de l’Environnement, de l‘Assainissement et du Développement durable, Mme Kéïta Aïda M’Bo, en compagnie de la directrice de l’Agence nationale de gestion des stations d’épuration du Mali (Angesem), Mme Assian Sima,  a profité de l’occasion pour visiter la station de traitement des eaux usées de l’Hôpital de Sikasso.  L’hôpital qui génère 133, 33m 3/jour d’eaux usées  ne disposait pas  d’ouvrage adéquat pour la  gestion de ces eaux.

Pour éviter les risques d’infection, l’hôpital de Sikasso en collaboration avec l’Angesem (fort de ses expériences réussies dans plusieurs hôpitaux  notamment au Point G),  a initié la construction  de cette station d’épuration.  Installée dans l’enceinte de l’hôpital, la station des eaux usées a une capacité de traitement  de 350  m 3/jour. Pour alimenter la station, un réseau d’égouts de 1500 ml a été réalisé avec 77 regards de visite ; avec un réacteur biologique émanant de la technologie allemande et renfermant un tamis en spirale, un poste de relevage, un poste de dégraissage-dessablement. Il faut ajouter  un bassin d’aération/décantation (bioréacteur), un poste de dosage et une cabine technique. La réalisation cette station a coûté environ 400 millions de F CFA à l’Etat malien. Les travaux ont été réalisés par l’entreprise Sowsin-Sarl et le contrôle était assuré par le bureau d’ingénieurs Conseils,  Z-Ingénieurs.

Aux termes de la visite, Mme Kéïta Aïda M’Bo a exprimé toute sa satisfaction et invité les uns et les autres à un usage judicieux de ce joyau.

L’Angesem gère plusieurs autres stations d’épuration à travers tout le pays notamment la station d’épuration des eaux usées industrielles de Sotuba d’une capacité de 5000 m 3/jour,  conçue pour gérer les eaux usées de la zone industrielle du district.  Actuellement, 29 unités industrielles sont connectées à  cette station. On peut ajouter la station d’épuration des eaux usées de teinturerie à Sotuba d’une capacité de traitement de 500 m 3/jour ainsi celles de Mopti et Tombouctou.

L’Angesem envisage la construction de plusieurs autres stations d’épuration des eaux usées à travers le pays notamment à l’hôpital de Ségou et également à l’hôpital du Mali, toujours dans le but de minimiser le risque d’infection.

O.D.

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018