Jeudi 19 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Grève illimitée des médecins : L’armée appelée à la rescousse

Il y a environ un mois, le Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la famille (SNS-AS-PF) a déclenché une grève illimitée, paralysant du coup les hôpitaux et autres établissements de santé.

Malgré les différentes négociations, l’Etat n’est pas parvenu à satisfaire les revendications du syndicat et le citoyen lambda assiste impuissamment à ce bras de fer. La chaleur aggravant cette situation déjà intenable, le gouvernement a fait appel aux services de l’armée. Sur les antennes de la télévision nationale, le samedi 1er avril, il a appelé les médecins militaires afin d’atténuer, un temps soit peu la souffrance des patients.

Car, expliquent les autorités militaires, tout le monde peut partir en grève sauf l’armée qui a une mission régalienne de sauver les vies des citoyens. Dans le communiqué, on invite les patients à aller se faire consulter dans les centres de santé des garnisons en attendant de trouver un terrain d’entente avec les civils en blouse blanche. Outre les centres sanitaires dans les garnisons, le gouvernement a tenté de rassurer la population en annonçant le déploiement des médecins militaires dans les grands hôpitaux du pays et les centres de santé de référence aussi bien à Bamako qu’à l’intérieur du pays. Ce qui laisse croire que la fin de grève illimitée des médecins n’est pas pour demain.

La Rédaction

Source : Le Prétoire

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018