Jeudi 24 Août 2017
Prévention de exode rural

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Coopération énergétique Mali-Algérie : EDM ET SONELGAZ MAIN DANS LA MAIN

Une rencontre de haut niveau a eu lieu hier entre une délégation algérienne et la direction générale de l’EDM-SA. C’était dans la salle de conférence de la direction générale de l’Energie du Mali (EDM-SA).

La délégation algérienne était conduite par Aka Mohamed, président directeur général de la compagnie d’ingénierie d’électricité et du gaz, filiale du groupe SONELGAZ. Celle de l’EDM était dirigée par le directeur général de l’EDM-SA, Dramane Coulibaly.

La délégation algérienne est arrivée à Bamako moins d’un mois après la visite du ministre de l’Energie et de l’Eau, Mohamed Alhousseni, à Alger à l’invitation de son homologue algérien, Youcef Yousfi. La visite des Algériens a pour but, selon Dramane Coulibaly, d’identifier non seulement les axes de coopération, mais aussi d’élaborer une hiérarchie des priorités afin d’aboutir très rapidement à une feuille de route permettant d’atteindre des résultats escomptés. Cette rencontre, a-t-il poursuivi, témoigne de l’intérêt qu’accordent les amis algériens aux défis du secteur énergétique au Mali. Dramane Coulibaly ajoutera ensuite que ces initiatives entraient dans le cadre de la mise en œuvre de la volonté politique affichée par les plus hautes autorités de nos deux pays, lors de la grande commission mixte de coopération algéro-malienne, tenue les 3 et 4 novembre 2016 sous la coprésidence des deux Premiers ministres.

Aka Mohamed a expliqué que la délégation qu’il conduit est composée des premiers responsables des sociétés appartenant à la Société nationale d’électricité et de gaz (SONELGAZ) qui a le monopole du secteur de l’énergie en Algérie. Elle est porteuse d’un message très strict et très clair du président directeur général du groupe, Nourredine Bouterfa. Ces orientations portent sur la conclusion d’une coopération sans frontière entre les deux sociétés. Il s’agit au terme des deux jours de travaux de construire un partenariat gagnant-gagnant entre EDM-SA et SONELGAZ, qui est un groupe industriel composé de 39 filiales et de 5 sociétés en participation. Les filiales métiers de base de la Société assurent la production, le transport et la distribution de l’électricité ainsi que le transport et la distribution du gaz par canalisations.

Le directeur général d’EDM-SA a rappelé que le secteur de l’énergie, dans notre pays, se caractérise principalement par une croissance moyenne de 10% par an sur plus d’une décennie. Pour soutenir cette croissance, le secteur doit tout en maintenant les infrastructures existantes, effectuer des investissements de développement de la production, du transport et de la distribution. Il y a aussi le besoin de procéder à des innovations en matière de gestion de la clientèle, afin d’améliorer les performances de l’activité.

Parlant des défis du secteur, il dira qu’ils sont de divers ordres : en matière de production, ils portent sur la fiabilité et la maîtrise des coûts du mixe énergétique. Dans le domaine du transport, les défis à relever concernent le développement du réseau de transport pour à la fois accéder aux ressources énergétiques compétitives de la sous-région, mais aussi étendre la desserte sur le territoire national caractérisé par sa grande étendue. En matière de distribution, il s’agit de l’extension et l’optimisation des réseaux dans un contexte de forte croissance marquée par une urbanisation galopante et le développement des activités industrielles et les services. Enfin, au niveau de la gestion commerciale, ils se rapportent à la modernisation des outils et méthodes de vente de l’électricité afin de simplifier l’accès des clients au service, tout en améliorant les performances en matière de rendement et de collecte du revenu.

Du côté du Mali, les besoins sont bien connus. Il s’agit pour la partie algérienne d’examiner avec EDM-SA les possibilités de coopération au bénéfice des deux parties.

Amadou O. Diallo

Source : L’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

IBK retire son projet malicieux et impopulaire : « Je l’ai fait, parce que… on ne saurait en rajouter aux périls existants… »

Lisez le discours à la nation du président de la République IBK au soir du 18 août, alors que la plateforme « An tè A Bana » prévoyait samedi une nouvelle descente dans les rues de Bamako. 

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Tout travail mérite salaire (rediffusion)

23 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La crédibilité des élections en Angola déjà remise en question

23 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017