Jeudi 19 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Les frais de roaming entre le Sénégal, Togo, Sierra Léone, Côte d’ivoire, Mali, Guinée et Burkina Faso supprimés ce jour

C’est ce jour, 30 mars 2017, qu’entre en vigueur l’abolition des frais d’appel en roaming entre le Sénégal, Togo, Sierra Léone, Côte d’ivoire, Mali, Guinée et Burkina Faso, tous membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a annoncé qu’elle procédera en effet au lancement officiel du projet de « Free Roaming » ce jeudi à 16 heures à l’hôtel King Fahd Palace. Les sept pays ont tenu leur promesse de rendre possible les communications entre elles à un tarif unique, dépourvu des traditionnels frais d’itinérance internationaux, au plus tard le 31 mars 2017.

C’est le 12 juillet 2016, durant la réunion de l’Association des régulateurs télécoms d'Afrique de l'Ouest (Artao), tenue à Dakar, que les pays d’Afrique de l’Ouest s’étaient mis d’accord pour l’entrée en vigueur du projet « Free Roaming » au plus tard le 31 mars 2017.

El Hadj Maman Laminou, le secrétaire général exécutif de l'Artao, avait expliqué qu’il est attendu de cette action qu’elle brise les barrières érigées par les coûts élevés des communications entre ces pays, suscite une augmentation du trafic télécoms propice à la croissance des revenus des opérateurs télécoms, et facilite grandement les échanges commerciaux dans la sous-région.

Face au manque d’engouement de certain pays à faire de l’aire télécom unique une réalité au terme du premier trimestre 2017, le Sénégal, Togo, Sierra Leone, Côte d’Ivoire, Mali, Guinée et Burkina Faso ont décidé d’agir.

Sur les Etats-membres que compte la Cedeao, c’est au total huit membres (Bénin, le Cap-Vert, la Gambie, le Ghana, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Niger, le Nigeria) qui n’ont pas encore adopté cette initiative communautaire.

Muriel Edjo

Source : Agence Ecofin 30/03/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018