Mardi 27 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

ORTM : DES INNOVATIONS MAJEURES

Elles visent à veiller sur la stabilité financière, l’exécution des missions de service public de l’office ainsi que sa participation au développement économique et social du pays

L’Office de radiotélévision du Mali (ORTM) a tenu hier, au ministère de l’Economie numérique et de la Communication, les 38è et 39è sessions ordinaires de son conseil d’administration. Les sessions ont été présidées par le chef du département, Me Mountaga Tall, président du conseil d’administration.

L’ordre du jour portait sur l’examen et l’adoption du procès verbal de la 37è session ordinaire, le contrôle des tâches issues de cette session, le rapport d’activités 2015, ainsi que l’examen et l’adoption du projet de programme d’activités 2017 de l’office. Autres points discutés : les projets de grilles Radio et Télévision 2017 et le projet de budget et programmes 2017.

A l’ouverture des travaux, le ministre Mountaga Tall a souligné que les présentes sessions se tiennent à un moment décisif dans l’évolution de l’Office de Radio-Télévision du Mali qui remplace désormais l’Office de Radiodiffusion Télévision du Mali avec la création de la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD) qui s’occupera des missions de diffusion dévolues à l’ex-ORTM conformément aux lois n° 044 et 046 du 30 novembre 2015, ratifiant les ordonnances de création des deux entités. Me Tall a indiqué qu’avec la création de cette nouvelle entité, l’office va entreprendre des changements majeurs dans son organisation et dans son fonctionnement, en veillant sur sa stabilité financière et en exécutant ses missions de service public avec efficience.

Concernant le budget prévisionnel au titre de l’année 2017, il a indiqué qu’il s’élève à 10,1 milliards de Fcfa dont 43% environ pour les ressources propres estimées à 4,4 milliards de Fcfa. 57% du budget proviennent de la subvention de l’Etat, soit 5,7 milliards de Fcfa, consacrée au fonctionnement. Selon le président du conseil d’administration, ce budget connaît donc une réduction de 4,28% environ par rapport à 2016, dont la dotation rectifiée se chiffrait à 10,5 milliards de Fcfa.

Le programme d’activités 2017 de l’ORTM s’articule autour de la restructuration et de l’adaptation du personnel de l’ORTM au changement, de l’amélioration de la qualité des programmes Radio et Télévision, du développement et de la motivation des ressources humaines ainsi que de la conduite du projet de numérisation, d’équipement et d’archivage. Le renforcement du contrôle interne avec la création récente d’un service de l’audit, la poursuite des efforts en vue de la construction d’un immeuble abritant la Radio et la Télévision à Kati, la réhabilitation et l’équipement des stations des régions de Tombouctou, Gao et Kidal, ainsi que la construction des nouvelles stations de Ménaka et Taoudénit, figurent parmi les activités programmées pour l’année en cours, a ajouté le président du conseil d’administration.

Innovations majeures. Selon les prévisions, le projet de grilles des programmes Radio et Télévision 2017 connaitra des innovations majeures. « A la télévision nationale, le volume horaire hebdomadaire de diffusion passera de 126 heures à 140 heures, avec l’ouverture de l’antenne à 6 heures et la fermeture à 2 heures du matin. L’accent sera aussi mis sur la promotion des langues nationales avec l’apparition d’un journal en bamanan immédiatement après le journal télévisé en français de 20 heures », a annoncé Mountaga Tall, tout en indiquant que la grille de cette année a la particularité de s’ouvrir au monde avec l’anglais et l’arabe qui sont diffusés samedi et rediffusés dimanche. La grille TV de  cette  année  consacre  également  un  approfondissement des débats, de nouvelles émissions comme « Maliba, Images et Réalités» qui sera produite dans toutes les régions, et d’autres émissions mettant en exergue les réalisations infrastructurelles, socio­économiques, éducatives et culturelles ainsi que la décentralisation. Des émissions seront aussi traduites en langage des signes pour les sourds-muets.

S’agissant de la deuxième chaîne de télévision (TM2), elle passe de 16 heures de diffusion par jour à 24 h sur 24 aussi bien que la Radio nationale qui passe de 18 heures de diffusion par jour à 24 h sur 24. « A la Radio rurale, on innove cette année, par la création d’une émission « Poï Kan Poï » délocalisée et l’institution d’une Nuit de la Radio rurale », a annoncé le ministre Tall. Quant aux stations régionales, elles maintiennent leur durée de diffusion, c’est-à-dire de 6 heures à 23 heures et les grilles restent inchangées. A cela, il faut ajouter qu’à la chaîne II, le forum des communes sera un espace d’échange et de dialogue en direct entre élus et citoyens sur la conduite des affaires publiques.

Le ministre Tall a attiré l’attention sur le fait que les grilles radio et télé mettront l’accent sur les sujets  majeurs  qui  intéressent  la  nation  malienne, que l’on soit Malien de l’intérieur ou de l’extérieur et autour desquels il faut une véritable mobilisation social, à savoir la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, la conférence d’entente nationale et la révision constitutionnelle. Le président du conseil d’administration a salué l’ouverture d’une boîte email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. où toutes les contributions sont attendues pour améliorer les programmes, conformément à ce qui se dit à l’office : « Pour le Mali et pour l’ORTM, chacun compte».

Pour l’atteinte des objectifs fixés, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication a invité les administrateurs et l’ensemble du personnel de l’ORTM à accompagner toutes les initiatives allant dans le sens de la production et de la diffusion des programmes d’information, d’éducation et de sensibilisation de qualité au profit des citoyens.

S. TANGARA

Source : L’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sr Gloria

Urgent :

L'Eglise du Mali est toujours sans nouvelle de la Sr Gloria enlevée à Karangasso depuis le 7 février. Prions pour sa libération.

Pour toute information, prière et supplication de contacter le 92.40.19.80 ou le 65.94.87.58 

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Pas la faute de Président-Fondateur

23 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

23 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017