Jeudi 17 Août 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Energies renouvelables en Afrique : l'UE met 256 millions d'euros sur la table

Le 4 mars dernier, Neven Mimica, commissaire européenne pour la coopération internationale et le développement, a annoncé la préparation de 14 nouveaux projets, susceptibles de générer près de 4 milliards d'euros d'investissements au total.

Nouveau coup de pouce européen pour le secteur des énergies renouvelables en Afrique. Le 4 mars dernier, Neven Mimica, commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, a annoncé la préparation de 14 nouveaux projets, susceptibles de générer près de 4 milliards d'euros d'investissements au total. L'Union européenne contribuera à ces projets à hauteur de 256 millions d'euros. L'annonce qui a été faite à Conakry, lors de la deuxième réunion du conseil d'administration de l'initiative africaine pour les énergies renouvelables, s'ajoute à un autre engagement du même type déjà annoncé lors de la COP22 de Marrakech en novembre 2016. L'idée était justement de soutenir cinq projets au moyen d'une contribution de l'UE s'élevant à 44 millions d'euros. Un investissement censé déclencher des investissements à hauteur de 840 millions d'euros au total.

Objectifs de l'UE à l'horizon 2020

Cette nouvelle aide devrait contribuer à la réalisation des objectifs de l'UE à l'horizon 2020. Ceux-ci consistent à faire faire en sorte que 30 millions de personnes supplémentaires aient accès aux énergies durables, économiser 11 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an et aider à la production de 5 gigawatts à partir de sources d'énergies renouvelables en Afrique. Ces objectifs représentent à eux seuls la moitié de l'objectif général de l'initiative africaine pour les énergies renouvelables. L'organisme a été justement créé pour atteindre 10 gigawatts de capacités nouvelles de production d'énergie à partir de sources renouvelables en Afrique d'ici 2020 et de mobiliser le potentiel africain pour produire au moins 300 gigawatts à partir de sources renouvelables d'ici 2030.

Source : La Tribune 07/03/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Propos mémorables

« Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente ». C’est par cette phrase vertueuse et oh combien sage, prononcée le 20 novembre 2001, que l’ancien président Alpha Oumar Konaré, renonçait au Referendum constitutionnel de 2002. Puisse cet esprit inspirer dans un contexte actuel bien plus tendu.   

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

La Parole aux miniers de Foroko

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Modification par référendum de la Constitution (rediffusion)

16 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Coulées de boue en Sierra Leone : plus de 300 morts et 2 000 personnes sans abri

16 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2017