Jeudi 14 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Burkina: Zida dissout conseils municipaux et régionaux

Le lt-colonel Isaac Zida, qui dirige le Burkina Faso depuis la chute de l'ex-chef de l'Etat Blaise Compaoré le 31 octobre, a dissous mardi les conseils municipaux et régionaux burkinabè, selon un décret reçu mardi soir par l'AFP.

Cette mesure intervient après le limogeage de deux grands patrons proches de François Compaoré, le frère de l'ancien président, semblant montrer une prise en main de l'actuel homme fort du pays, qui doit transmettre vendredi ses pouvoir à Michel Kafando, le président intérimaire ayant prêté serment mardi.

"Les conseils municipaux et les conseils régionaux du Burkina Faso sont dissous", indique un décret signé lundi par le "chef de l'Etat", le lt-colonel Zida.

Ce décret, reçu mardi soir, installe en lieu et place des "délégations spéciales dans toutes les communes et régions du Burkina Faso".

"Cela signifie simplement que désormais les mairies seront administrées par les préfets des départements et les conseils régionaux par les hauts-commissaires des provinces", a expliqué à l'AFP un haut fonctionnaire au ministère de l'Administration territoriale ayant requis l'anonymat.

Plusieurs mairies, notamment à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Burkina, et à Ouahigouya, avaient été incendiées durant les émeutes du 30 octobre ayant conduit Blaise Compaoré à démissionner. Des habitants de Ouahigouya se sont depuis lors réunis pour demander le départ de leur maire.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l'ex-parti au pouvoir avait largement remporté les élections municipales de décembre 2012, avec 12.340 conseillers municipaux sur 18.645 postes, suivi de son allié l'Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) avec 1.746, dont le président Gilbert Noël Ouédraogo est maire de Ouahigouya.

Le principal parti d'opposition, l'Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré, n'avait obtenu que 1.615 postes municipaux.

Source : AFP 19/11/14

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A quoi servent les sommets ?

13 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Togo: vers un dialogue?

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017