Vendredi 03 Février 2023

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali : Le gouvernement et l’AMDH soulignent les manquement « graves » du rapport « tendancieux » de la FIDH

Le gouvernement du Mali à travers le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a catégoriquement réfuté les allégations de violations et d’atteintes aux droits de l’Homme et au droit international humanitaire attribuées aux Forces de défense et de sécurité maliennes dans un rapport de la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) publié, jeudi 24 novembre 2022.

Dans un document regroupant ses observations, le gouvernement estime que « ces allégations sont pour la plupart tendancieuses, non recoupées et faites à dessein, dans le but de ternir l’image des Forces de défense et de sécurité maliennes et de les discréditer vis-à-vis des populations et de la communauté internationale ». 

Le rapport intitulé : « Dans le centre du Mali, victimes et bourreaux vivent ensemble » publié à Dakar par l’ONG international évoque plusieurs sujets liés à la situation sécuritaire du Mali. Le rapport dit que « l’année 2022 considérée comme la plus meurtrière depuis le déclenchement de la crise en 2012 ». Faux, dément les autorités de Bamako. 

Le document de la FIDH mentionne également fallacieusement que « la détérioration de la situation sécuritaire dans les régions du Centre, consécutive à l’abandon par l’Etat de ces différentes zones » ou encore « l’augmentation des violations des droits humains, suite à l’offensive militaire lancée par les Forces Armées Maliennes (FAMA) avec les partenaires russes ». 

Au sujet du rapport, le gouvernement a déploré « la posture négative prise par la FIDH sur les progrès remarquables accomplis par les FAMA dans la lutte contre le terrorisme et la sécurisation des populations maliennes ». « La dynamique offensive engagée par les FAMA depuis décembre 2021, à travers l’opération « Keletigui » a permis d’engranger des résultats probants », note le gouvernement. 

Le gouvernement  a aussi exprimé ses réserves contre la méthodologie suivie par la FIDH dans l’élaboration du rapport. Celle-ci, souligne le ministère des Affaires étrangères et de Coopération internationale, « consistant en un étalage de faits sur la base de témoignages non contradictoires, ne s’appuyant sur aucune preuve tangible et souvent faits sous la menace de groupes terroristes ». 

Et le gouvernement de dénoncer « des allégations soutenues non étayées par des preuves objectives, contrairement aux procédures et exigences particulières de la justice ». 

L’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) s’est de son côté désolidarisé du rapport de la FIDH. L’AMDH qui a déjà publié des rapports communs avec la FIDH a tenu à se démarquer de la dernière publication. L’AMDH souligne que le dernier rapport de l’ONG montre des « manquements graves aux principes qui gouvernent le travail des défenseurs des droits humains: impartialité, objectivité, et loyauté».

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État,

Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, j’ai à cœur de vous parler de la situation de crise multidimensionnelle qui sévit dans mon pays depuis janvier 2012, -près de 10 ans déjà- et de la lecture peu heureuse que vous, au sein de la Conférence des chefs d’État de la CEDEAO, en faites, avec une certaine altération des idéaux de notre organisation régionale d’intégration.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Les nouvelles autorités de la transition peuvent-elles venir à bout de l’insécurité grandissante ?

13 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Nouhoum Togo, Président de l’Union pour la Sauvegarde de la République.

13 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2023