Samedi 17 Avril 2021
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Travaux de construction du 4ème Pont de Bamako : Le ministre Dabo sommé de retirer les clauses discriminatoires du DAO

Le Comité de règlement des différends de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public a rappelé à l’ordre le ministre des Transports et des infrastructures sur le dossier d’appel d’offres international concernant les travaux de construction du 4ème Pont sur le fleuve Niger à Bamako et l’aménagement de ses voies d’accès.

Le 11 janvier dernier, l’entreprise SINOHYDRO, Bureau 15 Mali, a saisi le Comité de Règlement des Différends (CRD) de l’Autorité de régulation des Marchés publics et des Délégations de service public pour contester certaines clauses discriminatoires contenues dans le dossier d’appel d’offres des travaux de construction d’un 4ème Pont sur le Fleuve du Niger à Bamako. En effet, la Direction nationale des routes a inséré dans le dossier une exigence relative à la réalisation des marchés similaires dans la zone Cedeao.

Dans sa Décision n°21-004/ARMDS-CRD du 21 janvier 2021, l’Autorité de régulation estime que «suivant la règlementation nationale et communautaire de l’UEMOA relative aux marchés publics et aux délégations de service public, une telle référence à la zone CEDEAO constitue de mesures discriminatoires puisqu’elle empêche, sans objectivité, certaines entreprises de renommée internationale d’y prendre part ; l’exigence en question est même antinomique au mode de passation choisi (Appel d’Offres International) car international n’est pas régional comme c’est le cas avec le privilège accordé à la zone CEDEAO…. ».

Selon les articles 26.2 et 27.2 du Code des marchés publics et de l’article 21 du Décret n°2016-0888/P-RM du 23 novembre 2016 portant Code d’éthique et de déontologie dans les marchés publics et les délégations de service public, l’autorité contractante doit se garder, dans la définition des spécifications techniques d’un dossier d’appel à concurrence, d’introduire le moindre facteur discriminant vis-à-vis des candidats et soumissionnaires. «Considérant le fait que les modifications demandées par la requérante n’affectent pas les conditions substantielles du marché, il est nécessaire d’apporter un additif au Dossier d’Appel d’Offres International Ouvert en question conformément à la clause 8 du même dossier ; cette modification peut être accordée dans la mesure où elle respecte les exigences de délai susmentionnées à cet effet », peut-on lire dans la Décision.

Le Comité de Règlement de Différends a ainsi ordonné au ministère des Transports et des Infrastructures de modifier, à travers un additif en bonne et due forme, le Dossier d’Appel d’Offres querellé en vue de faire économie de critères discriminatoires se rapportant à la référence à la zone Cedeao. Un rappel à l’ordre qui sonne comme un incurie des techniciens du ministère en charge des Transports et des Infrastructures.

Drissa Togola

Source: Le Challenger

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 

Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali : « La Loi N°2014-065 est une chance à saisir »

Pour Me Alifa Habib Koné, Avocat à la Cour et Auditeur, la Loi N°2014-065 portant Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali est plus que jamais la panacée pour enrayer la lancinante spirale des biens mal acquis et le détournement subtil des biens du contribuable 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Êtes-vous satisfaits du gouvernement de transition ?

13 Avril


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit M. Housseini Amion Guindo.

16 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2021