Dimanche 24 Janvier 2021
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le président Keïta : « La sécurité sera assurée »

A l’instar de nombreux pays musulmans, le Mali a célébré ce vendredi la fête de l’Aid El Kébir. Comme ce fut le cas lors de la fête de l’Aïd el- fitr, il y a un peu de deux mois, – contexte de Covid-19 oblige -, c’est dans la salle des Banquets du Palais 

A l’instar de nombreux pays musulmans, le Mali a célébré ce vendredi la fête de l’Aid El Kébir. Comme ce fut le cas lors de la fête de l’Aïd el- fitr, il y a un peu de deux mois, – contexte de Covid-19 oblige -, c’est dans la salle des Banquets du Palais de Koulouba que le président de la République a prié. Ont pris part à la prière, dirigée par l’imam du Palais présidentiel, Abdrahamane Touré, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, le président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, d’autres chefs d’institutions de la République. Les membres du gouvernement restreint et les ambassadeurs des pays musulmans accrédités au Mali étaient aussi présents.

Preuve que le coronavirus est encore présent, malgré une tendance à la baisse du nombre de personnes testées positives, les fidèles musulmans étaient tenus au strict respect des mesures de prévention : port de masques, distanciation sociale…

Dans son sermon, l’imam du Palais présidentiel a insisté sur le pardon, la cohésion et la concorde entre les fils du pays. Abdrahamane Touré a formulé des prières et des bénédictions pour le Mali et celui qui le préside en ce moment.

Prières et bénédictions, mais aussi apaisement ont été les premiers mots prononcés par le président de la République devant la presse à la fin de la prière. Il a souhaité à chaque Malien une belle fête de l’Aid El Kébir.

Ibrahim Boubacar Keïta est ensuite longuement revenu sur les derniers développements de la situation sociopolitique du pays dont les actes de violences «assombrissent, quelque peu, cette fête ». Il s’est, encore, incliné devant la mémoire des morts et annoncé que toute la lumière sera faite, par une enquête, sur les événements dramatiques de la mi-juillet.

Le président de la République a ensuite rappelé qu’il était du devoir de l’Etat d’assurer la sécurité des personnes et des biens. L’Etat y veillera dorénavant, a-t-il assuré.

Ibrahim Boubacar Keita a ensuite rappelé que la seule voie d’accès au pouvoir en République du Mali désormais est celle des urnes. Il a ajouté ensuite que l’équipe gouvernementale restreinte sera bientôt complétée.

Le président Keita a aussi souhaité un hivernage paisible dans notre pays, avec moins de dégâts des eaux ; mais des eaux bienfaisantes, apaisantes, nourrissantes pour notre peuple laborieux qui en a besoin. Comme on pouvait s’y attendre, Ibrahim Boubacar Keïta a eu la « la pensée la plus fraternellement émue pour son jeune frère Soumaila Cissé » qu’il aurait voulu avoir à ses côtés pour la prière de l’Aid. En tous les cas, a-t-il rassuré, tout est mis en œuvre, pour qu’il soit retrouvé sain et sauf parmi nous, dans les meilleurs délais. « C’est le rôle de l’Etat, c’est le devoir de l’Etat, et il s’y emploie nuit et jour », a conclu le chef de l’Etat.

Massa SIDIBE

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 

Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali : « La Loi N°2014-065 est une chance à saisir »

Pour Me Alifa Habib Koné, Avocat à la Cour et Auditeur, la Loi N°2014-065 portant Prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali est plus que jamais la panacée pour enrayer la lancinante spirale des biens mal acquis et le détournement subtil des biens du contribuable 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Carte Nina : les nouvelles mesures concernant l’obtention des fiches individuelles sont-elles efficaces ?

19 Janvier


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit le Président du Front d'Actions pour la Région de Kayes (FARK) Mamedy Dioula Dramé

19 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2021