Samedi 11 Juillet 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gestion des affaires courantes : Le premier ministre donne des directives aux secrétaires généraux des ministères

Depuis le 11 juin dernier, notre pays est sans gouvernement après la démission du Premier ministre Dr Boubou Cissé. Aussitôt qu’il a présenté sa démission, le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta lui a renouvelé sa confiance en le reconduisant à son poste et l’a chargé de former un nouveau gouvernement.

Mais avant la formation de cette équipe, en bon commandant de bord de l’administration, il a rencontré hier à la Primature, les secrétaires généraux des différents départements ministériels qui continuent à expédier les affaires courantes. Au cours de la rencontre, le chef du gouvernement était entouré par Amadou Ousmane Touré, son directeur de cabinet et Mme Sanogo Aminata Mallé, secrétaire générale du gouvernement.

Après cette rencontre qui aura duré plus d’une heure, la secrétaire générale du gouvernement s’est adressée à la presse pour expliquer l’objectif de la rencontre. Selon Mme Sanogo Aminata Mallé, en attendant la mise en place du nouveau gouvernement, le Premier ministre a demandé aux secrétaires généraux des départements ministériels d’expédier les affaires courantes. Par cela, précisera-t-elle, il faut entendre la gestion des affaires quotidiennes, la gestion des affaires en cours et les urgences.

La secrétaire générale du gouvernement a ajouté que la démarche a pour but de faire en sorte qu’il y ait la continuité du service et que les institutions puissent fonctionner normalement. « Lors de cette rencontre, des directives et des orientations ont été données aux secrétaires généraux des différents départements ministériels pour veiller à cela », a fait savoir Mme Sanogo Aminata Mallé. D’après elle, des préoccupations ont également été évoquées au Premier ministre par ses hôtes du jour.

Celles-ci portent, entre autres, sur le paiement des mandats, le problème des appuis budgétaires où il y a des dossiers à diligenter, la réouverture des classes. à ce niveau, il fallait faire l’évaluation et voir comment cette mesure pourra être étendue aux autres notamment les écoles privées. Mme Sanogo Aminata Mallé dira que d’autres préoccupations ont été signalées parmi lesquelles, les problèmes liés à la réouverture du Parc national.

Dieudonné DIAMA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Covid-19 en Afrique : « La réponse à la pandémie Covid-19 exige des mesures budgétaires fortes »

« L’insécurité, les catastrophes naturelles, les épidémies et les chocs exogènes peuvent provoquer des déficits budgétaires importants et causer une hausse sensible de la dette publique.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Comment mettre fin aux tueries dans le centre du pays ?

07 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara

07 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020