Mardi 29 Septembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Moussa Timbiné, Président de l’Assemblée Nationale : «La crise scolaire est une épine qu’il faut vite tirer du pied »

Résolution de la crise scolaire, sécuritaire, autosuffisance alimentaire, santé pour tous…, le président de l’Assemblée nationale l’honorable, Moussa Timbiné, invite le gouvernement à trouver une issue heureuse aux problèmes précités pour amorcer d’autres défis, celui des réformes institutionnelles.

La session inaugurale de la 6e législature a eu lieu le 11 mai dernier au Centre International de Conférence de Bamako. Un seul point était inscrit à son ordre du jour : l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale du Mali.

L’honorable Moussa Timbiné, candidat RPM et alliés, élu en Commune V du district de Bamako et l’honorable Moussa Mara, candidat Yelema, élu en Commune IV du district de Bamako, étaient les deux prétendants au fauteuil.

Sur les 147 députés appelés à voter chacun pour le candidat de son choix, le député Moussa Timbiné a récolté 134 voix contre 8 pour Moussa Mara et 2 bulletins nuls. Ainsi donc, Moussa Timbiné a été élu président de l’Assemblée nationale du Mali.

Aussitôt élu, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale sortante a tenu à remercier ses collègues députés et le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita pour son choix porté sur sa modeste personne en vue de présider l’hémicycle.

Humilité

«Chers collègues, en me choisissant, pour présider l’Assemblée Nationale, vous optez pour la jeunesse et l’innovation, magnifiant ainsi la salutaire vision du Président de la République, de donner, durant son quinquennat, toute sa chance à la jeunesse du Mali. Je mesure la lourde tâche et la noblesse de la mission, que j’accepte avec humilité », a indiqué le président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Moussa Timbiné.

Dans son discours, le nouveau président de l’Assemblée nationale est revenu sur la difficile situation de notre pays dominée par les actes terroristes, les tensions communautaires, l’apparition de la pandémie de Covid-19 et la crise scolaire.

«La crise scolaire est une épine qu’il faut vite tirer du pied. Les enfants sont les responsables de demain, ils ont besoin d’être bien formés. L’Assemblée nationale va jouer sa partition pour qu’on sorte de cette crise », promet le président de l’hémicycle qui s’est également prononcé sur le rapt de l’honorable Soumaïla Cissé.

«J’ai une pensée forte pour notre collègue, l’Honorable Soumaïla CISSE, député élu à Niafunké, chef de file de l’opposition, qui, depuis le 25 mars, se trouve toujours entre les mains de ses ravisseurs. Nous lui réitérons notre entière solidarité et invitons le Gouvernement à diligenter toutes actions idoines pour le ramener à sa famille dans les meilleurs délais », a-t-il fait savoir.

Combat pour l’employabilité des jeunes

A la tête de l’Assemblée nationale du Mali à l’âge de 46 ans, le président de la jeunesse RPM, Moussa Timbiné, a aussi promu de faire de son mandat celui du Rassemblement, de la Jeunesse et de l’innovation. Mais aussi, de celui du combat pour l’employabilité des jeunes comme indiqué par le président de la République IBK dans son projet de société, ‘’Notre Grand Mali avance’’.

« Je me battrai pour honorer la jeunesse malienne. Je me battrai pour ne pas décevoir le président de la République qui a dédié son mandat à la jeunesse…», a fait remarquer l’honorable Timbiné.

Pour le président de l’Assemblée nationale, les députés du Mali sous sa direction joueront tout leur rôle en vue de relever les défis notamment les projets de réformes constitutionnelles à venir.

Ousmane Morba

Source: L'Observatoire

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Dépêches du Mali

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

28 Septembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Tahirou Bah, membre du mouvement Espoir Mali Koura.

15 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020