Les autorités décident de « fouetter » dans le camp des « récalcitrants»: Après PR Clément Dembélé, le président du FAD, Nouhoum Sarr à la BIJ

Publié le 12 mai
Source : Nouvel Horizon

« Boua s’est finalement réveillé ». Cela colle parfaitement à ce qui se passe actuellement dans notre pays. Les autorités ne sont plus dans la dynamique de fermer les yeux sur certaines choses.

Elles sont déterminées à maîtriser les récalcitrants qui tirent sur tout ce qui bougent.

Si le président de la Plate-forme de lutte contre la Corruption et le Chômage (PCC), Pr Clément Dembélé profitait de sa lutte contre la corruption et le chômage pour tirer à boulets rouges sur le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, plusieurs membres du Gouvernement, des Généraux de l’Armée, il a été arrêté le samedi 09 Mai 2020.

Des sources révèlent que le président de la Plate-forme de lutte contre la Corruption et le Chômage (PCC) a été interpellé pour « incitation à la violence ». Cet acte est puni par la loi en vigueur dans notre pays. Ses proches sont en train de multiplier les initiatives afin qu’il recouvre sa liberté. Sûrement que ceux qui l’ont interpellé n’ont pas encore terminé avec lui. Cette interpellation prouve à suffisance que les autorités veulent mettre fin à certaines mauvaises pratiques au Mali. Au moment où (…)

Source : Nouvel Horizon

Commentez avec facebook