Lundi 13 Juillet 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Boulkassoumbougou: le marché ravagé par un incendie

Un incendie dévastateur a consumé, vendredi soir, le marché de Boulkassoumbougou, situé en Commune I du District de Bamako. Les boutiques, hangars et kiosques ont été complètement consumés par le feu.

Selon plusieurs témoignages, c’est en début de soirée que les premières fumées ont été constatées et très rapidement le feu va se propager. Les mêmes sources indiquent que le sinistre a été provoqué par un court-circuit aux environs de 20h30. Les dégâts matériels sont considérables mais fort heureusement, on ne déplore aucune perte en vies humaines.

Quand les populations ont vu des nuages de fumée noire au-dessus du marché, elles ont tout de suite alerté les sapeurs-pompiers et tenté de sauver ce qui pouvait l’être. Une fois sur place, les soldats du feu, qui avaient du mal à se frayer un chemin, ont pu circonscrire le feu qui se propageait à une vitesse vertigineuse. Le directeur régional de la protection civle, le lieutenant-colonel, Adama Diatigui Diarra a confié qu’ils ont rencontré toutes les peines du monde à pénétrer dans le marché à cause de l’obstruction des passages pour les véhicules. Le marché dispose d’une bouche d’incendie, mais certains marchands y ont installé leurs échoppes, rendant l’endroit inaccessible pour les véhicules. Ainsi, les sapeurs-pompiers ont dû utiliser une grande quantité d’eau (ils ont fait deux tours) pour venir à bout du feu.

Au lendemain du sinistre, notre équipe de reportage s’est rendue sur place. Le constat était triste. Seule une petite partie a été sauvée. Un désastre total. L’atmosphère était pétrie d’odeurs de bois brûlés et de plastique. Le sol était tout noir de charbon et il y avait des tôles entassées et éparpillées partout. Des sacs d’oignons, de pagnes, chaussures, produits de beauté, condiments, ont été réduits en miettes.

VOL DE MOTOS ET DE MARCHANDISES- Le lendemain, les propriétaires des différentes échoppes, des curieux et des badauds ont envahi l’espace commercial depuis 6h. Sur place, on entendait des étonnements par-ci, des cris de détresse par-là. Les commentaires allaient bon train. Face à l’ampleur des dégâts, certains commerçants ont oublié les précautions élémentaires de sécuriser leurs engins à deux roues qu’ils ont laissés au bord de la route. Mal leur en a prit, puisque nombre d’entre eux se sont fait voler leurs motos. Au total, 6 motos ont été volées et des marchandises dérobées. Selon Drissa Coulibaly, coiffeur au marché, le feu est parti d’une boutique remplie d’habits. «Nous avons appelé la police qui n’est pas venue à temps», a indiqué notre interlocuteur, avant d’ajouter que les sapeurs-pompiers sont arrivés 2 heures après le début de l’incendie. Pour lui, les sapeurs ont fait de leur mieux. Son voisin Mamadou Coulibaly a tout perdu dans l’incendie. Il avait plus de 2.000 paires de chaussures dans son échoppe et tout est parti en fumée. «Je suis venu trouver que tout brûlait. J’ai tout perdu, rien n’a pu être sauvé», a confié Mamadou Coulibaly, larmes aux yeux.

Comme Mamadou Coulibaly, Chaka Diallo est également vendeur de chaussures. Il avait trois gros sacs de chaussures et l’incendie a tout emporté. Sidi Sall lui a eu plus de chance, sa boutique a miraculeusement échappé au feu, alors que les commerces de ses voisins sont partis en fumée. À quelques mètres de là, deux femmes pleuraient à chaudes larmes. L’une d’elle nous a confié avoir perdu tout ce qu’elle possédait, ajoutant qu’elle ne savait plus quoi faire dans la vie. Une autre dame était assise sur un seau, la main sur la nuque, regardant dans le vide. Pendant ce temps, les propriétaires des boutiques et étals épargnés par les feux, s’activaient à vider leurs magasins.

Fatoumata NAPHO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Covid-19 en Afrique : « La réponse à la pandémie Covid-19 exige des mesures budgétaires fortes »

« L’insécurité, les catastrophes naturelles, les épidémies et les chocs exogènes peuvent provoquer des déficits budgétaires importants et causer une hausse sensible de la dette publique.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Comment mettre fin aux tueries dans le centre du pays ?

07 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara

07 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020