Vendredi 10 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ 13 nouveaux cas ce vendredi 10 avril, soit 87 malades du coronavirus

+ 7 Décès

+ 22 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Centre de coordination et de gestion des crises : Un outil efficace contre la menace COVID-19

Outil de sécurité indispensable pour les uns, les caméras de surveillance sont, pour les autres, aussi liberticides qu’inutiles. Mais, un tour au Centre de coordination et de gestion des crises  (CE.CO.GEC) suffit pour se faire une religion sur l’utilité de la vidéosurveillance qui, sans conteste, peut efficacement aider à circonscrire la propagation du coronavirus dans notre pays, si celui-ci venait à être touché. Hier, le Premier ministre s’est rendu au CE.CO.GEC pour constater de visu comment fonctionne cet outil de surveillance mis en place par le ministère de la Sécurité. Dr Boubou Cissé a été aussi informé des stratégies élaborées par le Centre pour faire face à la menace Covid-19 ou gérer et contenir une éventuelle propagation de cette maladie.

Lors de sa visite, le chef du gouvernement a fait le tour des cellules qui composent le Centre. Il était accompagné du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, général Salif Traoré, celui de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé. À la fin de la visite, Dr Boubou Cissé, s’est félicité du fait que «toutes les cellules sont disponibles» dans ce Centre, à partir duquel, «vous avez accès quasiment à l’ensemble du pays».

En effet, pas moins de 130 caméras parsèment les artères, carrefours et autres endroits stratégiques de la capitale. Elles pourraient être d’un grand secours pour tracer le sujet qui s’avérerait positif au coronavirus. Certaines de ces caméras sont directement branchées sur l’Aéroport international Président Modibo Keïta-Sénou. «On ne le souhaite pas, mais si jamais on apprenait qu’il y avait un cas qui s’avérait positif dans notre pays et que le sujet serait venu par un vol commercial ; à partir de ce Centre, on peut cibler le sujet en question et tout de suite voir toutes les personnes avec lesquelles le sujet aurait été en contact et ainsi les tracer, les identifier…», a expliqué le chef du gouvernement. Dr Boubou Cissé a précisé que ce Centre permet de faire face à d’autres crises, tel que ce fut le cas l’année dernière avec les inondations qui ont endeuillé Bamako. Dans quelques jours, a-t-il annoncé, en plus du coronavirus, le CE.CO.GEC sera fortement concentré sur la question électorale.

Le Premier ministre a aussi participé à une session de la Plateforme nationale de réduction des risques de catastrophes au Mali. La rencontre avait pour objet de faire l’état des lieux de la situation du virus dans notre pays. Concrètement, il s’agissait de voir la vulnérabilité de notre pays, à travers des scénarii de développement du coronavirus sur notre territoire. «Ces scénarii feront l’objet de recommandations au niveau des politiques pour des décisions à prendre», a-t-il ajouté.

Le CE.CO.GEC est le bras armé du Comité interministériel de gestion des crises et des catastrophes. Il permet de faire des planifications, des prévisions et de l’anticipation par rapport à la prévention et à la gestion de la menace coronavirus.

Issa DEMBÉLÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Me Mountaga Tall à propos du Conseil des ministres par visioconférence : "Le Gouvernement, pour se protéger contre le Coronavirus se barricade derrière les écrans pour délibérer. Bravo !

Sauf qu'au moment, le même Gouvernement envoie les malien(nes) s'agglutiner aux meetings électoraux et dans les bureaux de vote. Le droit à la santé et à la vie ne vaut-il pas pour tous ?"

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Distanciation sociale

09 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

10 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020