Vendredi 10 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ 13 nouveaux cas ce vendredi 10 avril, soit 87 malades du coronavirus

+ 7 Décès

+ 22 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Non respect des mesures préventives contre le coronavirus au Mali : Le gouvernement va utiliser des mesures drastiques pour contraindre les contrevenants

L’Afrique de plus en plus touchée par le nouveau coronavirus. Une trentaine de pays du continent est désormais contaminée par le COVID-19, avec une forte augmentation ces derniers jours dans certains pays en particulier.

Le Mali, l’un des rares pays non encore touchés, a mis en place des mesures préventives. Les dites mesures ne sont pas respectées par les populations. « Certains citoyens persistent à organiser des rassemblements à l’occasion de mariages, de baptêmes et autres cérémonies fastueuses », a indiqué, hier, lundi 23 mars 2020, dans un communiqué, le ministre de la sécurité et de la protection civile. Face à ces comportements que rien ne justifie, selon le ministre de la sécurité,  des mesures drastiques sont d’ores et déjà prises pour contraindre les contrevenants à se conformer aux prescriptions en vigueur. « Toute personne prise en violation flagrante des mesures imposées, répondra de ses actes devant la justice », met en garde le ministre de la sécurité.

Pour rappel, pour éviter l’entrée du virus au Mali, le gouvernement malien a adopté, le 18 mars dernier, les mesures préventives suivantes :  la suspension jusqu’à nouvel ordre, des vols commerciaux en provenance des pays touchés, à l’exception des vols cargos ; la fermeture des écoles publiques, privées et confessionnelles (maternelles, primaires, secondaires et supérieures) y compris les medersas et ce, pendant trois semaines; la suspension jusqu’à nouvel ordre, de tous les regroupements publics y compris les ateliers, les colloques, les séminaires, les meetings populaires ; l’interdiction jusqu’à nouvel ordre, des regroupements à caractère social, sportif, culturel et politique de plus de cinquante personnes, sous réserve du respect des gestes-barrières. Il s’agit des mariages, des baptêmes, des funérailles ; la fermeture jusqu’à nouvel ordre des boites de nuit et bars dancings.

Source : Le Républicain 24 Mar 2020

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Me Mountaga Tall à propos du Conseil des ministres par visioconférence : "Le Gouvernement, pour se protéger contre le Coronavirus se barricade derrière les écrans pour délibérer. Bravo !

Sauf qu'au moment, le même Gouvernement envoie les malien(nes) s'agglutiner aux meetings électoraux et dans les bureaux de vote. Le droit à la santé et à la vie ne vaut-il pas pour tous ?"

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Distanciation sociale

09 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

10 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020