Vendredi 07 Août 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Kalabancoura : Une femme arrêtée pour tentative de vol d’un enfant de 10 mois !

Lundi 6 janvier dernier à Kalabancoura en commune V, une femme âgée de 24 ans a échappé au châtiment des populations suite à une tentative d’enlèvement d’un nouveau-né. Elle s’en est sortie saine et sauve grâce à la rapidité de l’intervention des éléments du 11ème arrondissement, qui se sont rendus sur les lieux avant que la situation ne tourne au pire.

En effet, tout s’est déroulé à proximité du domicile d’une tradi-thérapeute communément appelée ‘’Mama’’ au quartier de Kalabancoura dans la commune V. Celle-ci est connue pour le traitement des maladies infantiles dans le quartier.

Ainsi, le lundi 6 janvier, F.C.K (la mère du nouveau-né) accompagnée de son aide-ménagère se sont  rendues chez la tradithérapeute dans le but de chercher de médicaments pour son enfant. Etant sur les lieux, F.C.K avait remis le bébé à son aide-ménagère pendant qu’elle attendait son tour.

Dans cette attente, F.C.K a constaté que son aide-ménagère communiquait avec une dame dont  elle ignore l’identité. Il s’agit de BT, qui avait soigneusement planifié son plan de vol de l’enfant. Pour avoir accès à l’enfant, elle remet à l’aide-ménagère, la somme de 1000 FCFA pour faire la monnaie et acheter 500 FCFA  de beurre de karité pour le médicament de l’enfant. Elle a proposé à l’aide-ménagère qu’elle a envoyé en commission de garder l‘enfant pour elle.

Avant son retour, BT avait disparu avec le bébé. « Elle m’a demandé de lui donner l’enfant pour  aller faire la monnaie », a expliqué l’aide-ménagère ;, qui ne s’est pas douté des véritables intentions de BT, qui était habillée en hidjab et avait l’air d’une femme enceinte.

Constatant la disparition de son enfant, F.C.K et son aide-ménagère avec les femmes présentes sur les lieux,  se sont mises à la recherche de cette voleuse d’enfant à travers tout le quartier.  Finalement, elles tombent sur B.T dans une rue cherchant un taxi  pour disparaitre avec l’enfant. C’est là qu’elle a été capturée par la foule qui voulait la lyncher.  Elle a été épargnée de la vindicte populaire par un individu de bonne foi qui a appelé les hommes du commissaire principal, Mamadou Diabaté du 11ème Arrondissement. Sans perdre de temps, une équipe a été dépêchée sur les lieux  pour venir à son secours.

Lors de son interrogatoire, B.T a reconnu avoir pris l’enfant avec l’aide-ménagère et qu’elle s’était déplacée pour acheter quelque chose à la boutique. Elle a nié que son  intention n’était pas  d’enlever l’enfant.

La famille et la belle-famille  de cette voleuse d’enfant était surprise de savoir qu’elle n’était pas enceinte contrairement à ce qu’elle leur faisait croire. Son mari qui vit à l’extérieur était choqué d’entendre que sa grossesse était montée de toute pièce. B.T va bientôt être présentée devant un juge pour cette tentative de vol d’enfant au niveau de la commune V..

   Par Mariam SISSOKO

Source : Le Sursaut 13 Jan 2020

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Me Alifa Habib Koné à propos de la Corruption au Mali : « faute pour les pouvoirs publics d’initier le débat, la rue le leur imposerait »

Dans l’Essai d’analyse qui suit Me Alifa Habib Koné, auditeur et avocat au Barreau, fait le lien entre l’incapacité des régimes successifs à lutter contre la corruption/l’enrichissement illicite et la crise multi-dimensionnelle qui secoue le pays.   

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Comment voyez-vous l’évolution de crise sociopolitique après la fête de Tabaski ?

04 Août


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Siriki Kouyaté, Président du Mouvement JIRIBA KORO.

30 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020