Lundi 16 Décembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Rentrée judiciaire 2019-2020 : A cause de NOUHOUM TAPILY, les syndicats des magistrats appellent au boycott

Dimanche 10 novembre 2019, le syndicat autonome de la magistrature « SAM » et le syndicat libre de la magistrature « SYLIMA» ont fait un communiqué conjoint en rapport avec la rentrée judiciaire 2019-2020.

Laquelle, indique-t-on dans le communiqué, est prévue pour le 18 de ce mois. Pour les syndicalistes, le message est clair : « l’assemblée générale extraordinaire souveraine en date du 1er novembre 2018 a engagé les magistrats à boycotter toutes les activités de la cour suprême tant qu’elle continuera à être présidée par NOUHOM TAPILY ».

La rentrée judiciaire prévue le 18 de ce mois se tiendra certainement sans la présence des magistrats qui sont des militants du SAM et du SYLIMA. Déjà, un communiqué émanant des deux organes syndicaux et signé par le président du bureau exécutif du SYLIMA, Hady Macky Sall, et le vice-président du SAM, Bourama Konaté, a été fait le dimanche 10 novembre.

À travers le communiqué, les syndicalistes disent avoir appris que l’évènement annuel majeur dans la vie des gens de robe (la rentrée judiciaire 2019-2020) est prévu pour le 18 de ce mois au siège de la Cour Suprême du Mali.

Respectueux de la volonté de leur base commune, les syndicalistes informent alors leurs confrères du pourquoi ils ont refusé de participer aux travaux de la commission d’organisation de cette cérémonie organisée par la Cour Suprême.

Avec des arguments précis, les syndicalistes précisent aussi que l’Assemblée générale extraordinaire des magistrats, tenue en date du 1er novembre 2018, a engagé les magistrats à boycotter toutes les activités de la Cour Suprême du Mali ?

Cela, tant qu’elle continuera à être présidée par Nouhoum Tapily. Sans ambages, le présent communiqué note que la magistrature malienne continue à ruminer le traitement qui lui a été réservé par certains de ses interlocuteurs lors du mouvement de grève.

Cela, rappellent SAM et SYLIMA, avec la complicité active de certains de ses propres fils avec à leur tête l’actuel plus haut magistrat professionnel du Mali. D’après les syndicalistes, la magistrature se souvient du déni de justice dont elle est l’objet par le blocage « systématique » des procédures qu’elle initie à la plus haute juridiction.

Ce communiqué indique que la constance dans l’action oblige au souvenir, dans ces conditions, pour que plus que jamais la corporation ne serve de tremplin pour les fêlons portés par le carriérisme et la prévarication.

En se félicitant de la réconciliation progressive du peuple avec sa justice, le corps syndical des magistrats invite les amis à boycotter la rentrée judiciaire du 18 de ce mois.

Mamadou Diarra

Source: Le Pays

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir.  

Lire la suite

 

Blog

Ibrahim Ikassa Maiga, Enseignant à la Faculté de Droit Privé (USJP/Bamako – Mali) : « Comment comprendre qu’avec cette superpuissante ou hyperpuissante force française militaire, aucun secours ne vient aux soldats maliens »

« Monsieur l’Ambassadeur de France à Bamako,

C’est avec force indignation que je vous ai lu, au fil d’un communiqué faisant état de votre prétendu « étonnement » à propos du secret de polichinelle dont le Très Respecté Salif KEITA s’est fait porteur à l’intention du Président IBK.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'âge légal de départ à la retraite

12 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

13 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019