Se basant sur un procès-verbal d’enquête de la Gendarmerie, l’ancien Garde des Sceaux, Mohamed Aly Bathily rompt le silence dans l’affaire des 21 bérets rouges "Le Colonel Blonkoro Samaké dit que c’est Amadou Haya Sanogo qui lui a communiqué les noms des

Publié le 30 octobre
Source : L'Indépendant

Pour l’une des rares fois, l’ancien ministre de la Justice, Mohamed Aly Bathily rompt le silence sur la disparition des 21 bérets rouges, tués à Diago, en 2012.

C’était lors d’une conférence de presse tenue, lundi dernier, à la Maison de la presse. Suivant le procès-verbal d’enquête de la Gendarmerie nationale, qu’il dit avoir consulté auprès d’un journaliste de Jeune Afrique, qui a bien voulu le lui communiquer, il donne des éclairages sur cette affaire que la justice malienne a encore du mal à trancher, ce, depuis la Cour d’assises Spéciale de Bamako en transport à Sikasso, en 2016.

Source : l’Indépendant

Commentez avec facebook