Mardi 19 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Présence militaire russe au Mali : Pourquoi c’est impossible sur le plan de la géopolitique

Oui à l’intervention militaire russe au Mali ! chantent désormais en chœur de plus en plus de Maliens. Et pour cause, la situation sécuritaire qui peine à s’améliorer.

Beaucoup ne comprennent pas qu’avec la présence de MINUSMA et Barkhane, le pays soit toujours en proie à des cycles de violences armés. Et la France salvatrice d’hier, est devenue aujourd’hui une force d’occupation qui ne ferait qu’exploiter en douce les immenses potentiels miniers du grand nord malien. Solution évidente pour bon nombre, une intervention militaire russe. Car le pays de Vladimir Poutine serait moins perfide que la France.

Evidemment, sur le plan de la géopolitique, nous pouvons très aisément dire, que la Russie ne peut intervenir militairement au Mali car le pays fait partie du pré-carré français. Et que dans le monde moderne, chaque puissance ayant sa chasse gardée, aucune n’empièterait sur celle de l’autre, ne serait-ce que pour chacun préserver son pré-carré. L’accord militaire maliano-russe signé le 26 juin dernier n’en changera rien.

Cependant, c’est l’appel de ces Maliens en l’endroit de la Russie qui interpelle. En effet, chacun est libre d’avoir la lecture qu’il croit être la bonne sur la situation sécuritaire au Mali. Mais de là à vouloir se placer sous la tutelle d’une autre puissance que la France n’a rien de réfléchi ni de patriotique. Le 09 octobre dernier, beaucoup marchèrent à Sévaré pour exiger le départ des forces étrangères en place au Mali les jugeant passives face à la menace terroriste. Quelques jours plus tard, dans la même ville, d’autres y ont pillé les entrepôts de la MINUSMA. Une attitude profondément honteuse et qui ne saurait avoir aucune justification.

Ces Maliens qui demandent à gorge déployé une intervention militaire russe au Mali devraient plutôt utiliser leur énergie pour demander une réelle montée en puissance des Forces Armées Maliennes. Pour un pays souverain qui se respecte, demander l’intervention militaire d’une puissance étrangère en lieu et place d’une autre n’a rien de patriotique. Par contre, mettre l’Etat devant sa responsabilité de sécuriser les personnes et les biens sur son territoire ainsi que l’intégrité de son assise physique, est la bonne attitude citoyenne à adopter à tout prix, à l’heure actuelle.

Cette demande de nombreux de nos compatriotes d’une intervention militaire russe au Mali, monte à quel point les mentalités sont enfermés dans un esprit d’éternel assistés. Le Groupe des Patriotes du Mali (GPM) initiateur d’une pétition pour une présence militaire russe au Mali devrait profondément méditer là-dessus.

Ahmed M. Thiam

Source: Inf@sept

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Moussa Sinko Coulibaly : « IBK se moque des Maliens »

« Discours totalement vide et insipide de ibk à l'Ortm. Sans hauteur ni volume. Aucune émotion... Ibk se moque des maliens. Ce pays est foutu à jamais  avec un président pareil à sa tête. Je pensais qu'il allait présenter des excuses aux maliens et démissionner. Je suis profondément déçu mais pas surpris ».

Blog

Youssouf Sissoko à propos de la lutte contre la corruption : « Le Mali est à la croisée des chemins »

« Le Ministre de la justice garde des sceaux, Malick Coulibaly, le Procureur Général chargé des pôles économiques et financiers, Mamadou Kassogué, le Président de la PCC le Professeur Clément Dembélé et celui des APM, Me Mohamed Ali Bathily, constituent le quatuor qui empêche les bandits à col blancs, les délinquants financiers de tourner en rond.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Recyclage des déchets: la très très démocratique République est en avance...

18 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Partie 1] Gestion des déchets en Afrique: quelles solutions?

18 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019