Mardi 12 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A Tessalit, dans le Nord du Mali, les Volontaires des Nations Unies jouent un rôle essentiel pour la Mission

« Ne quitte jamais le désert car le désert purifie l'âme. Loin de lui, tu es sourd et aveugle. Ainsi parlent les mères touarègues. » Mano Dayak

A Tessalit, nous sommes à quelques 160 kms de la frontière algérienne, et à plus de 1 800 kms de Bamako, au cœur de l’Adrar des Ifoghas.

C’est à côté de cette ville à la couleur du sable que servent Rontal Dixon Saint Juste et Jackson Mwakwilay, Volontaires des Nations Unies auprès de la MINUSMA.

Dans cette base de la MINUSMA, parmi les 16 membres du personnel civil, les deux Volontaires des Nations Unies jouent un rôle critique pour le bon fonctionnement et l’exécution du mandat de la Mission à Tessalit.

Jackson Mwakwilay, originaire des Etats-Unis, est officier de contrôle des mouvements. A ce titre, il assure la coordination des transports aériens de fret et de passagers depuis et vers Tessalit. Son rôle est d’autant plus essentiel que c’est principalement par avion que la liaison est assurée avec Bamako, Kidal et Gao, pour le transport des passagers et des vivres. Jackson a eu l’opportunité de partager ses connaissances avec le personnel national avec lequel il travaille depuis février 2018.

Rontal Dixon Saint Juste est haïtien. Depuis novembre 2017, en tant qu’officier logistique auprès du Centre d’Appui à la Mission, il assure la coordination et le suivi logistique avec les contingents militaires et les Forces Armées Maliennes basés à Tessalit. Cependant, pour les besoins opérationnels de la Mission, Dixon apporte également son appui, lorsque nécessaire, à la gestion des ressources humaines et au suivi des finances.

Malgré des conditions de travail et de vie difficiles, Jackson et Dixon ne regrettent pas leur engagement en tant que Volontaires, et l’esprit de solidarité et d’engagement qui les anime les encourage à poursuivre leur mission.

Au-delà de leur fonction respective et de leurs tâches quotidiennes, les Volontaires des Nations Unies incarnent avec brio des valeurs de solidarité, de respect mutuel et d’humanisme. « Nous vivons comme une famille ici », dit l’un d’eux. Cette « vie de famille » se matérialise également par des moments de détente, autour du sport, des jeux et des repas partagés, qui permettent de maintenir une cohésion d’équipe.

Tessalit est bien loin du tumulte de la ville, le climat y est aride, l’immensité du désert tout autour est à peine mesurable ; dans cet environnement, sans doute plus qu’ailleurs, les Volontaires sont devenus, à travers leurs contributions à la MINUSMA, des ambassadeurs du vivre ensemble, de l’humilité et du courage.

Source: Minusma

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Moussa Sinko Coulibaly : « IBK se moque des Maliens »

« Discours totalement vide et insipide de ibk à l'Ortm. Sans hauteur ni volume. Aucune émotion... Ibk se moque des maliens. Ce pays est foutu à jamais  avec un président pareil à sa tête. Je pensais qu'il allait présenter des excuses aux maliens et démissionner. Je suis profondément déçu mais pas surpris ».

Blog

Youssouf Sissoko à propos de la lutte contre la corruption : « Le Mali est à la croisée des chemins »

« Le Ministre de la justice garde des sceaux, Malick Coulibaly, le Procureur Général chargé des pôles économiques et financiers, Mamadou Kassogué, le Président de la PCC le Professeur Clément Dembélé et celui des APM, Me Mohamed Ali Bathily, constituent le quatuor qui empêche les bandits à col blancs, les délinquants financiers de tourner en rond.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Manifestations flash-mob

12 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Cameroun: vers des élections apaisées?

12 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019