Mercredi 13 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Jean Claude Sidibé : “Je suis scandalisé par la fermeture du Centre”

En visitant le centre de formation professionnelle sino-malien de Sénou, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Me Jean Claude Sidibé, n’a pas caché sa déception par rapport à la fermeture dudit centre.

Le Ministre s’est dit scandalisé par l’incapacité d’ouvrir le centre équipé entièrement et livré au Mali par la République populaire de Chine. “Je suis scandalisé par la fermeture du centre. J’ai compris le message du chef de l’E10tat Ibrahim Boubacar Kéita lorsqu’il m’a dit qu’il veut que le Centre soit ouvert. Et le Centre sera ouvert en 2020. J’ai déjà négocié avec la Chine pour la formation d’une vingtaine de formateurs qui vont aller au mois de septembre 2019. Et nous ferons en sorte que l’ensemble des textes soient pris entre septembre et octobre 2019 pour qu’en janvier 2020, même si c’est au niveau de 2 ou 3 filières, le Centre soit ouvert. Ce n’est pas normal que nous fassions ça à nos enfants car les Maliens ont besoin de formation. Et nous avons un centre de ce niveau qui n’est pas ouvert. Cela est inacceptable. En tout cas, je prends l’engagement que le Centre sera ouvert. Le Centre a été inauguré il y a un an par le président IBK et il y a un an aucune disposition nécessaire n’a été  prise pour le faire fonctionner. Donc, nous allons prendre des dispositions pour le faire fonctionner, même si c’est à minima. Sur les 11 filières, si 2 ou 3 peuvent fonctionner, cela sera bien pour nos enfants”, a confié le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

La révolte du ministre se comprend. A cause de sa fermeture, le centre qui est un joyau architectural équipé en matériel sophistiqué est en train de se dégrader en des parties.

Selon les explications de Mme Dembélé Madina Sissoko (directrice générale de l’Institut national d’ingénierie de formation professionnelle, un service technique rattaché au département de la Formation professionnelle), le centre est bâti sur une superficie de 15 004 m2, soit 1,5 hectare. Il comprend 5 blocs : un bloc administratif, un bloc technico-pédagogique, un bloc atelier, un bloc restaurant réservoir, un bloc latrine et un terrain de sport. Le Centre comporte 36 salles de classe, 11 ateliers et des bureaux, tous équipés. La capacité d’accueil est de 700 apprenants par session, soit 350 apprenants le matin et 350 apprenants le soir. Les filières du Centre sont celles du bâtiment et des travaux publics (maçonnerie, plomberie, carrelage, peinture-décoration, staffe, menuiserie bois, chèvrerie, construction métallique, électricité bâtiment, froid, climatisation.

“Le Mali étant en chantier, ces filières sont considérées comme des filières porteuses, pourvoyeuses au Mali. Elles sont appelées à se développer. L’ouverture du centre permettra d’absorber les jeunes chômeurs du Mali”, a-t-il indiqué. A son entendement, la famille malienne doit être porteuse du message aux enfants pour que ceux-ci acceptent de venir apprendre des métiers au niveau du Centre.         

Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd'hui-Mali

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Moussa Sinko Coulibaly : « IBK se moque des Maliens »

« Discours totalement vide et insipide de ibk à l'Ortm. Sans hauteur ni volume. Aucune émotion... Ibk se moque des maliens. Ce pays est foutu à jamais  avec un président pareil à sa tête. Je pensais qu'il allait présenter des excuses aux maliens et démissionner. Je suis profondément déçu mais pas surpris ».

Blog

Youssouf Sissoko à propos de la lutte contre la corruption : « Le Mali est à la croisée des chemins »

« Le Ministre de la justice garde des sceaux, Malick Coulibaly, le Procureur Général chargé des pôles économiques et financiers, Mamadou Kassogué, le Président de la PCC le Professeur Clément Dembélé et celui des APM, Me Mohamed Ali Bathily, constituent le quatuor qui empêche les bandits à col blancs, les délinquants financiers de tourner en rond.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi une procédure de destitution?

13 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Cameroun: vers des élections apaisées?

12 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019