Lundi 18 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: Bamako croule sous les déchets

Au Mali, les pouvoirs publics n'arrivent plus à assurer l'assainissement correct de Bamako et la situation est plutôt critique. Dame Bamako n'est plus la coquette d'autrefois.

Mille six cents tonnes d'ordures jonchent chaque jour les rues de la capitale malienne. C'est le cas vers le Grand Marché, mais aussi dans la plupart des 69 quartiers de la ville. En cette période de pluies, les immondices empêchent l'eau de circuler, causant parfois des drames.

Les 200 employés de la voirie sont impuissants. Il n'y a pas de structure d'assainissement. Il n'y a aucune décharge finale et les dépôts d'ordures de transit sont pleins. Selon un expert, seuls 30 % des déchets de la capitale sont véritablement traités.

Le Premier ministre et le maire du district de Bamako s'arrachent les cheveux. Une société marocaine d'assainissement, Ozone Mali, a depuis quelques années un contrat de ramassage et de traitement des ordures. Mais l'État malien lui doit près de 20 milliards de francs CFA. La société est financièrement asphyxiée et il semble que le gouvernement ait mobilisé des fonds pour payer. Si cela se confirme, ce serait une bouffée d'oxygène pour tout le monde.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Moussa Sinko Coulibaly : « IBK se moque des Maliens »

« Discours totalement vide et insipide de ibk à l'Ortm. Sans hauteur ni volume. Aucune émotion... Ibk se moque des maliens. Ce pays est foutu à jamais  avec un président pareil à sa tête. Je pensais qu'il allait présenter des excuses aux maliens et démissionner. Je suis profondément déçu mais pas surpris ».

Blog

Youssouf Sissoko à propos de la lutte contre la corruption : « Le Mali est à la croisée des chemins »

« Le Ministre de la justice garde des sceaux, Malick Coulibaly, le Procureur Général chargé des pôles économiques et financiers, Mamadou Kassogué, le Président de la PCC le Professeur Clément Dembélé et celui des APM, Me Mohamed Ali Bathily, constituent le quatuor qui empêche les bandits à col blancs, les délinquants financiers de tourner en rond.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi une guerre asymétrique?

14 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

15 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019