Crise au centre du Mali: La présidente du PRD, Assetou Sangaré, appelle à l’Union sacrée

Publié le 24 juin
Source : 22 SEPTEMBRE

La présidente du parti PRD, Assetou Sangaré sort de son silence pour lancer un cri de coeur à l’endroit des Maliens.

“Il est inadmissible que les filles et fils d’une même nation s’entretuent “a lancé Assetou Sangaré. En tant que une mère , la présidente du PRD exhorte les peuples du centre du Mali (Dogon et Peul) à faire preuve de retenue. Elle souhaite qu’il y ait un dialogue franc entre les acteurs de la crise, car seul le dialogue permet de resoudre tout problème.

Il faut noter que la présidente du PRD, à la tête d’une plateforme composée de plusieurs femmes a battu le pavé le samedi dernier. Une manière pour ces femmes, à travers cette marche, d’apporter leur compassion aux victimes du Centre du Mali.

Le PRD appelle les Maliens à resserrer les rangs à la recherche de la paix.” La situation est grave, il faut accepter de se pardonner et aller vers la paix et la cohésion sociale” a lancé la responsable du PRD.

Elle félicite le gouvernement pour avoir déployé des moyens et efforts pour la quiétude et plaide pour un dialogue de fond afin d’éradiquer l’insécurité.

Assetou Sangaré trouve que le problème Dogon et Peul est un faux problème, car ces deux peuples ont toujourd vécu depuis longtemps ensemble sans guerre. “Sans la paix, il n’ya pas de développement donc nous devons tout faire pour l’avoir, si on veut le développement” a t-elle dit.

Aux politiciens, Assetou Sangaré demande de mettre les récupérations de côté et de faire place à la recherche de paix.”La patrie nous appartient, on doit la préserver de tout” a lancé entendre la patronne de PRD.

Quand l’existence du pays est menacée, on ne doit pas parler d’opposition et de majorité” a insisté Assetou Sangaré.

Elle a par l’ordre dressé aux forces de l’ordre étrangères de ( MINUSMA et BARKHANE et G5 Sahel) de protéger les populations. Il faut qu’elles intègrent cela dans leur mandate, estiment les militants du PRD et leur  présidente.

“Notre pays a beaucoup souffert, il faut qu’on soit conscient de cela” ajouté Assetou Sangaré.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre

Commentez avec facebook