Mardi 18 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Referendum constitutionnel: Les raisons d’un probable échec du camp du « OUI ! »

À l’issue du premier tour de la présidentielle organisée en juillet-août 2018, le candidat-président Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé en tête avec 1.331.132 voix, contre 1.861.017 voix pour l’ensemble des candidats de l’opposition, selon les résultats communiqués le 3 août 2018.

En effet, sur un total de 8.000.462 d’électeurs inscrits, 4.584.244 n’ont voté ni pour les candidats de l’opposition ni pour le président sortant. Ce qui signifierait que 6.445.261 d’électeurs n’ont pas accordé leur confiance au président Ibrahim Boubacar Keïta malgré les moyens financiers colossaux dont il disposait en plus de l’appareil d’État.

En moins d’une année de sa difficile réélection, un président de la République certes légal, mais illégitime, qui n’a pu encore organiser les législatives ne peut pas prétendre mobiliser l’ensemble des électeurs inscrits en vue d’assurer une victoire pour le « OUI » lors du référendum, à moins qu’il n’utilise la répression contre ses éventuels opposants et la fraude.

Ensuite, en prenant le soin de décortiquer les suffrages obtenus par les différents candidats signataires de l’accord politique du 2 mai 2019 et qui se sont engagés à soutenir la mise en application de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger dans sa version actuelle, on se rend à l’évidence que la victoire du OUI devient encore plus incertaine.

Enfin, en tenant compte d’autres facteurs tels que l’insécurité grandissante au Nord/Centre et l’inaccessibilité de certaines zones du Sud en période de pluies afin de battre campagne, on se pose bien la question de savoir si les leaders politiques de la majorité présidentielle pourront mobiliser les 2/3 des 8 millions d’électeurs inscrits en faveur du OUI.

Le temps nous apportera beaucoup plus de précisions…

Sambou Sissoko

Source : Le Démocrate 12 Juin 2019

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Rififi dans la cour de récré

17 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] CAN 2019: J-5

17 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019