Vendredi 22 Mars 2019
Bannière SWED

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Visite du Premier ministre dans les régions de Mopti, Tombouctou et Taoudéni : L’ESPOIR RENAÎT GRÂCE AUX EFFORTS DE L’ÉTAT

Faisant le bilan de son périple, Soumeylou Boubèye Maïga a mis l’accent sur les efforts de l’Etat pour assurer un avenir meilleur à tous ses fils partout où ils se trouvent.

Cela passe forcément par une meilleure condition de sécurité, la réalisation des services sociaux de base et le développement des infrastructures économiques

«Sur instruction du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, nous avons fait tous ces déplacements pour aller partout où se trouvent les Maliens, pour les écouter avec beaucoup de considération et de respect. Parce qu’ils savent quels sont leurs problèmes, ils peuvent nous aider à identifier les solutions. Faire toutes ces visites au plus près de la population modifie quelques fois l’approche que nous avons des différentes problématiques», a confié le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, mardi dernier, aux termes de la visite qui l’a conduit dans les régions de Mopti, Tombouctou et Taoudéni.

Faisant le bilan de cette visite de terrain, le chef du gouvernement a expliqué que l’Etat a fait un investissement public considérable qui n’est pas souvent perceptible à cause de l’étendue du territoire et de la densité de la population.

«A Konna, nous avons fait des investissements de près de 1,5 milliard de Fcfa. A Sofara, c’est pareil, parce qu’en plus de la centrale qui fait un demi milliard, les branchements sociaux et les kits solaires que nous avons distribués, font à peu près 500 millions de Fcfa. Donc, l’un dans l’autre, c’est un milliard», a-t-il détaillé. Par ailleurs, le premier responsable de l’administration malienne a parlé de la réalisation à Taoudéni des forages de grand diamètre (300 à 500 mètres) pour que les populations aient accès à de l’eau non salée.

Là aussi, a confié le Premier ministre, c’est à peu près 700 millions pour commencer les travaux, et après il faut faire des ouvrages d’accompagnement, notamment les abreuvoirs. Et puis, a complété le chef du gouvernement, il faut créer les conditions d’une meilleure exploitation du sel de Taoudéni pour pouvoir le transformer, le conditionner, l’emballer sur place.

Pour Soumeylou Boubèye Maïga, il faut faire en sorte que nos concitoyens s’approprient l’effort de développement et de construction. Pour cela, le gouvernement doit créer les conditions, en particulier, celles de sécurité. Aussi, le concours des populations est indispensable pour amener une sécurité durable.

«Parce que quand on traverse ces différents terroirs de notre pays, on se rend compte qu’il faut être dans une approche de sécurité de proximité qui implique une participation consciente des citoyens auprès des forces armées et de sécurité pour créer un environnement dans lequel les citoyens peuvent se mouvoir, où les forces économiques que nous essayons de libérer, puissent aussi s’épanouir et créer de la richesse au bénéfice de tout le monde… Je pense que petit à petit, nous parvenons à recoudre le tissu national, à resocialiser les catégories importantes de la population et à offrir des perspectives aux uns et aux autres», a développé le chef du gouvernement.

Massa SIDIBé

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Crash de Gondwana Airways

19 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Journée Internationale de la Francophonie: quels sont vos proverbes et expressions?

20 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019