Mardi 19 Mars 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Processus de sortie de crise : Les anciens PM Abdoulaye Idrissa et Ag Hamani travaillent-ils à la partition du Mali ?

Tout laisse croire que oui. Ils semblent être en mission pour la France, la CMA, et les fils indignes qui sont aux commandes. En mission dans la région de Gao, MM. Maïga et Ag Hamani, deux anciens chefs du gouvernement malien, ont voulu rencontrer les associations de la région.

Cette entrevue avait pour objectif de mettre en place un nouveau bureau dit de la société civile. Lequel bureau doit répondre désormais, selon eux, au nom de toutes les associations de la région.

À la surprise générale, les ex-Premiers ministres ont ordonné aux organisateurs de la rencontre de faire sortir de la salle les représentants de deux associations: Gao Lama Borey et Songhoï Ganda International.

La raison de cette exclusion serait liée au fait que ces deux associations se sont opposées à la tenue des concertations régionales sur le fameux projet de découpage administratif à Gao.

Pour ainsi se venger, les deux personnalités veulent mettre en place un nouveau bureau qui sera composé uniquement des associations qui ne soutiennent que les projets bizarres et farfelus du gouvernement. Il faut rappeler que la société civile de Gao et les groupes armés de la Plateforme s’étaient opposés auxdites concertations régionales qui s’étaient finalement pas tenues à Gao. Toute chose que le gouvernement n’a jamais digérée.

Les Maliens se souviennent certainement de la visite du Premier ministre le 02 décembre dernier à Gao. Visite au cours de laquelle Soumeylou Boubèye Maïga s’était attaqué à la diaspora qu’il soupçonnait d’instrumentaliser la société civile de la cité des Askia.

Pendant que l’on travaille à la décrispation du climat politique, c’est au même moment que d’autres sont en train de tout mettre en œuvre pour créer des tensions inutiles entre les associations de la région de Gao. Le Mali est un pays qui a de la baraka.

Tôt ou tard, le peuple aura le dernier mot.

Correspondance particulière depuis Gao

Source: Le Démocrate

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Crash de Gondwana Airways

19 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RCA: comment relancer l'accord de paix?

19 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019