Lundi 27 Mai 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Visite du Premier ministre à Gourma Rharous : UN LYCÉE PUBLIC OUVRE SES PORTES

Financé par la France, à travers l’Agence française de développement (AFD), l’établissement qui accueille 264 élèves, a coûté 663 millions de Fcfa

Au quatrième et dernier jour de sa visite dans les régions de Mopti, Tombouctou et Taoudéni, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, était hier à Gourma Rharous, une ville située à une centaine de kilomètres de Tombouctou. La délégation comprenait plusieurs membres du gouvernement, le gouverneur de la région de Tombouctou, Koïna Ag Ahmédou et l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer.

Le Premier ministre et sa délégation ont été accueillis dans la joie et l’allégresse par les populations de Rharous. Le sentiment de satisfaction des habitants a été exprimé par le maire Younouss Amadou Maïga, dans son discours de bienvenue. L’édile a chaleureusement remercié le chef du gouvernement pour cette visite, estimant qu’elle constitue un réconfort pour les populations de la localité.

Sur le registre des préoccupations majeures auxquelles sa circonscription est confrontée, le maire a cité l’insécurité résiduelle, la situation alimentaire et l’enclavement. Il a ajouté que la doléance forte des populations est l’érection de Gourma Rharous en région.

Le temps fort de cette visite du Premier ministre aura été l’inauguration du lycée public de la ville. L’infrastructure qui a coûté 663 millions de Fcfa, a été financée par la France, à travers l’Agence française de développement (AFD). Bâti sur une superficie de 6 ha, le lycée comprend 12 salles de classes, deux laboratoires, un bâtiment administratif, un forage avec adduction d’eau, des latrines, etc. Aujourd’hui, l’établissement a un effectif de 264 élèves.

Dans son intervention, l’ambassadeur de France au Mali a expliqué toute la symbolique de l’inauguration de ce lycée. «C’est par le Nord que des forces obscurantistes sont arrivées au Mali et c’est dans cette même région que nous inaugurons aujourd’hui un lycée, symbole de la restauration de l’Etat et lieu d’enseignement», a souligné le diplomate français.

Pour Joël Meyer, ce lycée constitue un témoignage de l’appui que la France apporte au Mali pour la stabilisation et le retour de l’Etat dans les régions Nord du pays. « Cet appui va se poursuivre et s’intensifier pour accompagner les efforts du gouvernement pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation», a-t-il assuré.

Quant au ministre de l’Education nationale, Pr Abinou Témé, il a remercié l’ambassadeur de France au Mali, et salué la contribution de la coopération française au développement de l’éducation.  A sa suite, le Premier ministre a pris la parole pour souligner la symbolique de l’inauguration de ce lycée qui constitue l’avenir des jeunes de Gourma Rharous. «Nous devons tout faire pour garantir à tous nos enfants le droit à l’éducation. Nous venons aussi pour matérialiser l’offre du gouvernement par des groupes électrogènes afin que la ville de Rharous puisse avoir accès à la lumière. Donc, nous travaillons pour l’avenir, nous travaillons aussi à éclairer le présent. Tout ça pour dire que conformément à ce que le président de la République nous a instruits, nous devons tout faire pour que les Maliens, partout où ils se trouvent, puissent bénéficier de la même qualité de services, puissent avoir accès aux mêmes conditions de vie», a indiqué Soumeylou Boubèye Maïga.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a indiqué que ce qui est fondamental dans les conditions de vie, c’est l’eau, c’est la santé, c’est l’éducation, c’est l’énergie. Selon lui, c’est de cette manière que les citoyens pourront être bien formés. «Merci à nos amis français qui prouvent encore une fois que nous avons un pacte qui nous lie, qui est un pacte de sang et qui est un pacte pour l’avenir», a commenté le Premier ministre, avant d’assurer que le Mali fera tout pour être à la hauteur de cette solidarité, pour faire en sorte que tout ce que «nous parvenons à construire ensemble, nous puissions l’entretenir et que tout cela participe aussi à construire notre pays».

La coupure du ruban symbolique et la visite des locaux du lycée par le chef du gouvernement ont mis fin à la cérémonie. Avant de quitter Gourma Rharous, Soumeylou Boubèye Maïga a remis aux autorités locales deux groupes électrogènes de 540 KWh et 440 KWh.

Envoyé spécial

Massa SIDIBE

 

Tombouctou : ÉCHANGES ENRICHISSANTS AVEC LA SOCIÉTÉ CIVILE

Pendant son séjour à Tombouctou, le chef du gouvernement a reçu dans la soirée du lundi, les représentants de la société civile dans sa résidence. Les différents intervenants ont salué et remercié le Premier ministre pour cette visite et ont fait des bénédictions pour le pays. Le président de la société civile de la Cité des 333 saints, Baba Moulaye, a salué le gouvernement pour les efforts consentis dans le renforcement de la sécurité. Il a sollicité le concours des autorités pour faciliter la disponibilité des cartes NINA.

De son côté, la représentante des femmes, Mme Touré Astan Camara, s’est également appesantie sur le problème d’insécurité, notamment son impact sur la santé dans la région.

Au nom des jeunes de Tombouctou, Mohamed Cissé a remercié le Premier ministre pour avoir tenu sa promesse d’augmenter le nombre d’agents de sécurité dans la région. Il a souhaité l’ouverture des écoles fermées et la prise en compte des jeunes non combattants dans les projets de réinsertion.

En réponse, le Premier ministre a assuré que l’Etat poursuivra ses efforts de sécurisation. Sur la question de la santé, Soumeylou Boubèye Maïga pense qu’il faudra réfléchir au renforcement du plateau technique des hôpitaux. Concernant la grève des enseignants, il a rappelé que le gouvernement a fourni des efforts considérables, notamment la satisfaction de 7 points sur 10 des doléances.

Peu de temps avant, le chef du gouvernement avait rendu une visite de courtoisie aux autorités religieuses de Tombouctou qui étaient regroupées chez l’imam Ben Essayouti. Sur place, des bénédictions ont été faites pour le pays.

M. S

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Un homme, une voix [rediffusion]

23 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

24 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2019