Mardi 19 Février 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

LE PRÉSIDENT KEITA ÉCHANGE AVEC SES HOMOLOGUES CONGOLAIS ET SUD-AFRICAIN

En marge du 32è sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) auquel il a pris part à Addis-Abeba, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a été reçu en audience par son homologue congolais Denis Sassou Nguesso à la résidence Abaya, à l’hôtel Sheraton.

La coopération entre nos deux pays a été certainement au cœur de leurs échanges de près d’un tour d’horloge. Il faut rappeler que le Mali et le Congo entretiennent des relations d’amitié et s’inscrivent dans une même vision de développement global de notre continent. Il faut aussi souligner qu’une importante communauté malienne vit au Congo Brazaville et de nombreux Congolais vivent aussi sur notre sol.

A sa sortie d’audience, le président Keita s’est prêté à une question de la télévision congolaise relative au rapport présenté par son homologue congolais sur l’initiative du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye pour que l’Afrique parle d’une seule voix sur le drame de ce pays qui préoccupe réellement.

En réponse, le président Ibrahim Boubacar Keita a confié qu’il a beaucoup apprécié l’intervention de son frère et ami, le président Sassou Nguesso. «Il va nous permettre de dépasser les tâtonnements et les balbutiements et d’aller vers des solutions durables», a expliqué le chef de l’Etat, ajoutant que si tous ceux qui sont concernés font le jeu, la décision sera partagée et acceptée. «C’est la solution dans laquelle nous allons nous engager», a affirmé le président Keita. Pour lui, il faut aussi remercier la providence que les Libyens eux-mêmes aient accepté que le salut passe par là.

Quelques instants plus tard, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, proposé à la présidence de l’Union africaine (UA) pour 2020, a accordé une audience au chef de l’Etat.

Les deux personnalités ont échangé pendant une demie heure. Le dirigeant sud-africain a confié qu’un de ses illustres prédécesseurs, Nelson Mandela qui a visité le Mali, lui a parlé d’un beau pays à l’hospitalité légendaire. Il a dit attendre une invitation de notre président pour venir au Mali. Une demande naturellement acceptée par le président Ibrahim Boubacar Keïta.

B. D.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Redevenir opposant historique

18 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Libye : que reste-t-il de la révolution de 2011 ?

18 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019