Mercredi 26 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Grève de l’UNTM suivie à 100% : Yacouba Katilé rabat le caquet à ses détracteurs

L’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) a rompu les négociations avec le Gouvernement à la veille de son grève de 72 heures. La raison : les syndicalistes soupçonnaient le Gouvernement de vouloir piéger le mouvement social en retardant les négociations.

Conséquence, Katilé et ses hommes ont quitté la table des négociations pour aller informations leurs militants du maintien de la grève de 72 heures qui a démarré hier et bien observé sur l’ensemble du territoire national. En effet, les détracteurs de Katilé avec prédit un échec retentissant à cette grève. Hélas, Katilé vient mettre un raclé à leurs figures avec une grève réussie à 100% sur l’ensemble du territoire national à l’exception de quelques services à Bamako.

En effet, faute d’entente avec le gouvernement sur les points de revendications, l’UNTM a entamé hier une grève de 72 h. Selon le secrétaire général de l’UNTM, la grève est globalement observée dans l’ensemble à l’exception de certains services dans la ville de Bamako. Lesquels sont en voie de rentrer en dissidence avec la section SYNTADE.

La grève a commencé  mercredi à zéro heure. Le satisfécit du patron de l’UNTM est total pour la simple que cette grève est une réussite totale sur l’ensemble du pays. « Le mot d’ordre est respecté par la majorité des travailleurs. Nous n’avons pas encore fini de faire le tour d’horizon de l’ensemble des structures et services concernés affiliés à l’UNTM. Nous avons reçu des messages venant de nos militants de l’intérieur que tout se passe bien. La grève est observée à 100 % dans la plupart des cas. Il se trouve qu’il y a certains services affiliés à l’UNTM qui, depuis le départ, ont fait savoir qu’ils ne vont pas accepter d’aller en grève. Et nous avons compris c’était tout simplement des manipulations des gens qui ont été  utilisés pour d’autres fins », a-t-il noté.

Selon Katilé,  le vœu de ses détracteurs n’a pas été exaucé. Car, la grève a été suivie par la majorité des militants. « Nous sommes en train de suivre. Dès qu’on va apprendre qu’il y a un agent quelconque touché parce qu’il a observé le droit de grève, nous allons réagir. On n’a pas fini de faire les évaluations pour l’instant. Nous allons tenir une réunion du bureau exécutif pour que au niveau de chaque syndicat national on puisse faire l’état, mais à l’heure où je vous parle la grève est largement suivie tant au niveau de Bamako ici qu’à l’intérieur  du pays”  a-t-il indiqué.

A l’en croire, les 13 syndicats nationaux affiliés à l’UNTM ont suivi la grève. « Mais à l’intérieur de certains syndicats, notamment au sein du Syntade, certains militants ont voulu faire des déclarations pour saboter la grève. C’est à Bamako seulement que la grève n’a pas été respecté 100 % dans les services comme l’administration générale, le Fafpa, l’Apej, la direction nationale du travail et non à l’intérieur », a-t-il relevé.

Moussa Koné

Source: La lettre du Mali

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Guerre civile

25 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Affaire Aliou Sall: la polémique enfle

25 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019