Lundi 25 Mars 2019
Bannière CPA

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Crise au SYNTADE : Yacouba Katilé compte saisir l’OIT pour trancher l’affaire

Mécontent de l’attitude du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions de travailler avec un militant suspendu, le secrétaire général du Syntade et de l’UNTM

Mécontent de l’attitude du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions de travailler avec un militant suspendu, le secrétaire général du Syntade et de l’UNTM, Yacouba Katilé va bientôt saisir l’Organisation internationale de travail (OIT) à travers le BIT pour trancher définitivement la question.

La crise née à la suite du 13e congrès ordinaire du Syndicat national des travailleurs des administrations d’Etat (Syntade), le  22 novembre 2018, continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. La reconduction de Katilé à la tête du Syntade est fortement contestée par le camp de Khefing Kanté. Ce dernier accuse le secrétaire général Katilé d’avoir violé les textes et règlements durant le congrès.  Le secrétaire général du Syntade et de l’UNTM pense tout le contraire.

Selon lui, Khefing n’a aucun droit de parler au nom du syndicat, car il a été sanctionné par son bureau jusqu’au niveau du conseil national, une décision entérinée par le congrès du Syntade.

Au cours d’une rencontre, le secrétaire général du Syntade et de l’UNTM n’a pas caché sa colère contre le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla qui a ignoré les actes du congrès et la sanction contre Khefing. Une véritable provocation de la part du ministre, selon  Katilé : “C’est lamentable pour le Mali lorsqu’on est à des hauts niveaux et on ne sait pas ce qu’on veut, on ne sait pas ce qu’on doit faire, c’est vraiment grave. On ne peut pas aller  à un congrès d’un syndicat comme le Syntade.  A la fin de ce congrès, les actes ont été transmis comme ça se doit aux autorités à travers le ministre de tutelle. Malgré ces actes et la sanction d’un militant au niveau du bureau exécutif jusqu’au conseil national et entériné par le congrès du syndicat national, le ministre travaille avec cet élément en qualité de syndicaliste qu’est-ce que ça veut dire ?”

Concernant ces agissements du ministre, le secrétaire général de l’UNTM a déploré que  l’Etat soit toujours dans sa logique de diviser pour mieux régner. “Par contre, cette façon de faire est une réalité d’hier, mais elle n’est pas forcément celle d’aujourd’hui. Les gens ont compris et je pense que ça n’ira pas loin”, a ajouté le Ségal.

Pour Katilé, le syndicat va bientôt saisir qui de droit pour trancher cette affaire, notamment l’Organisation internationale du travail à travers le Bureau international de travail (BIT). Un autre bras de fer pointe à l’horizon entre le gouvernement et les organisations internationales.

Y. Doumbia

Source : L'Indicateur du Renouveau 10 Jan 2019

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Gouvernement inclusif

25 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Plus de 130 morts dans le centre du Mali

25 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019