Samedi 19 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Paralysie de la circulation routière : Les syndicats des transports solidaire de l’UNTM

En raison de la grève de l’UNTM, les syndicats de transporteurs ont paralysé la circulation routière. Difficile pour les usagers de se déplacer dans la capitale.

Pour la grève de trois jours de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), du 9 au 11 janvier 2019, le syndicat des transports en commun, s’est montré solidaire, paralysant du coup la circulation routière à Bamako.

Les transports en commun ont appliqué, hier à la lettre le mot d’ordre de grève de l’UNTM. Un tour en ville nous a permis de faire le constat. Les usagers, en grand nombre, se sont contentés du “haoussa train” (la marche à pied forcé) pour vaquer à leurs occupations.

Hommes, femmes et surtout des élèves qui cherchaient des moyens pour se rendre en ville, ont tapé des kilomètres, faute de taxis et Sotrama en circulation.

Mamadou Diarra, un vieux à la retraite résidant à Moribabougou nous a confié sa peine : “Depuis le matin, je cherche un moyen pour me rendre en ville mais les Sotrama sont en grève. Je n’étais pas au courant qu’il y a un grève aujourd’hui”, explique-t-il. A Doumanzana, en

Commune I, des chauffeurs de Sotrama, récalcitrants ou qui n’avaient pas l’information, étaient obligés de faire descendre les passagers pour cause de la grève. Approché, leur syndicat n’a pas voulu répondre à nos questions.

Certains usagers étaient obligés de se cotiser pour prendre le taxi quatre fois plus cher que la Sotrama. D’autres se contentaient des tricycles appelés “Katakatani”. “Nous allons nous cotiser pour prendre un taxi afin de se rendre en ville, sinon on n’arrive pas à avoir la Sotrama”, a laissé entendre Oumou Coulibaly.

En attendant la fin de cette grève, la population malienne devra prendre son mal en patience et rallié d’un point à un autre, relève d’un parcours du combattant.

Awa Sogodogo

Source : L'Indicateur du Renouveau 10 Jan 2019

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Cette chronique a 10 ans

18 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

18 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019