Samedi 19 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Grève de l’UNTM : les services paralysés

Une grève de 72 heures de l'Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) a débuté ce mercredi 9 janvier 2019. Le mouvement devrait se poursuivre jusqu'au 11 janvier prochain.

Pour ce premier jour, la grève est suivie sur l’ensemble du territoire par tous les services, excepté ceux qui sont affiliés à la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) et d'autres organisations syndicales comme celle de l'eau et de l'électricité, SUTEELEC.

Cette grève de l'Union nationale des travailleurs du Mali intervient après l'échec des négociations entre le gouvernement et les syndicats. Selon le secrétaire général adjoint de l'UNTM, Issa Sanogo, sur 12 points de revendications, seulement 2 ont été discutés après deux jours de négociations. C'est pour ces raisons qu'ils ont mis fin aux discussions, a-t-il déclaré.

Cette décision est mal perçue par le gouvernement. Selon lui, « c'est une violation des règles de négociations ». Toutefois il exige le service minimum.

A cet effet, les services d'Etat, les établissements financiers dont les banques et les caisses, les écoles publiques et même des transports publics sont restés fermés.

Par ailleurs, dans certains services où l'on constate un bicéphalisme, comme la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS), la grève de l'UNTM n'a pas été totalement observée.

Dans son cahier de doléances, l’Union nationale des travailleurs du Mali invite le gouvernement à relancer le chemin de fer Dakar-Bamako, l’extension de la prime de zone à des nouvelles zones à risque, l’adoption d’une politique de recrutement massif des jeunes.

Quelques heures, après le démarrage de cette grève de trois jours, les conséquences sont déjà visibles sur les usagers. À l'hôpital Gabriel Touré, les blocs de consultation sont fermés et certains patients se trouvent dans l'obligation de se rabattre sur les cliniques privées. Au niveau des administrations financières, les lieux aussi déserts. La population            « déçue », espère une solution dans un bref délai entre le gouvernement et les syndicats.

Source: Studio Tamani

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Cette chronique a 10 ans

18 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

18 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019